Julie Paquin obtient une subvention de 69 210$ du CRSH

Posted on Wednesday, January 13, 2016

La professeure Julie Paquin obtient une subvention d’un montant de 69 210$ du Programme de Subventions de développement Savoir du Conseil de recherche en science humaines du Canada (CRSH) pour un travail de recherche intitulé : Servir le public, ou survivre dans le marché? Étude exploratoire de l’effet des mutations des conditions de pratique de la profession d’avocat d’affaires sur les idéaux et pratiques professionnelles. 

L’objectif principal de ce projet vise à comprendre les conséquences des transformations actuelles du contexte dans lequel s’exerce le droit des affaires sur la pratique des avocats canadiens. En effet, le marché des services juridiques en droit des affaires traverse actuellement une période de bouleversements majeurs, qui a notamment entrainé la remise en question des modèles traditionnels en matière de fourniture des services juridiques. A la suite de la modification des rapports de force entre les avocats d’affaires et leurs clients, les cabinets en droit des affaires ont, au cours des 30 dernières années, délaissé le modèle traditionnel de la société de personnes comptant un nombre restreint de membres, en faveur de nouveaux modes d’organisation visant à assurer leur rentabilité et leur compétitivité. En parallèle, on a assisté au développement, par les avocats et les associations professionnelles qui les représentent, d’une nouvelle vision du rôle des avocats permettant de concilier ces nouveaux arrangements avec la nature professionnelle de leur travail. 

Le projet vise à évaluer les effets, sur les conceptions et les comportements des avocats individuels, de l’importance grandissante que prennent les considérations commerciales dans le fonctionnement des cabinets d’avocats et le discours des organisations professionnelles. Plus précisément, il s’agit de voir comment l’imbrication d’une logique commerciale dans la logique professionnelle traditionnelle est susceptible d’entraîner des changements dans les valeurs qui animent les avocats en droit des affaires. Il fournira ainsi des éléments importants permettant de guider les cabinets, les organisations professionnelles ainsi que les gouvernements en prévision des changements à venir sur le marché des services juridiques au Canada. En permettant de mieux cerner les effets des transformations organisationnelles et de la mutation de la vision du professionnalisme défendue par les organisations professionnelles sur les avocats individuels, le projet contribuera à l’identification des enjeux liés à une éventuelle transition vers de nouveaux modes d’organisation des cabinets d’avocats ainsi qu’à une meilleure compréhension des implications de différents modèles actuellement envisagés en matière de fourniture de services juridiques. Il permettra ainsi de guider les membres de la profession de même que les autorités règlementaires relativement à une telle transition. Le projet permettra également de mieux outiller les cabinets d’avocats engagés dans des changements organisationnels en leur fournissant des éléments importants dans la compréhension des enjeux liés à ces transformations. Par ailleurs, vu sa nature exploratoire, le projet servira de base à l’élaboration d’une étude plus ambitieuse portant sur un nombre plus élevé de cabinets d’avocats et permettant l’élaboration de conclusions plus poussées sur les questions abordées.

Félicitations à Julie Paquin !

Back to top