Professeure Pascale Fournier signataire de la Déclaration de St Andrews sur une humanité commune

Posted on Monday, September 26, 2016

Author: Suzie Cusson

Le 23 septembre 2016, la professeure Pascale Fournier, titulaire de la Chaire de recherche sur le pluralisme juridique et le droit comparé, a eu le plaisir de voyager en Écosse afin d’agir comme signataire de la Déclaration de St Andrews sur une humanité commune. En appuyant la Déclaration, la professeure Fournier se joint à une panoplie d’intellectuels et de personnalités religieuses en provenance de partout au monde – y compris les lauréats du prix Nobel de la paix Desmond Tutu (1984) et le Dalaï-Lama (1989) – afin de réaffirmer les principes d’humanité, d’égalité, de diversité et de liberté. 

Deux des fils de la professeure Fournier – Charles (8) et Pierre (6) – se sont joints à un groupe de jeunes enfants du monde qui furent également signataires. Les camarades de classe des garçons à l’Externat Mont-Jésus-Marie et leurs parents, représentés par Mme Sylvie Gagné et l’Association des parents de l’Externat Mont-Jésus-Marie, ont aussi signer la Déclaration.  Dans le cadre de cette visite, la professeure Fournier a aussi dirigé une table-ronde intitulée « Diverse Issues on Dialogue » qui s’est tenue le 24 septembre 2016 à la School of Divinity (St-Mary’s College).

Une initiative du Centre for the Study of Religion and Politics (CSRP), avec lequel la professeure Fournier est associée depuis 2005, la Déclaration est un document constitué de onze points qui intègrent les enseignements de six des grandes religions du monde (le bouddhisme, le christianisme, l’hindouisme, l’islam, le judaïsme, et le sikhisme). Elle fut rédigée dans le but d’accompagner les établissements académiques, les groupes religieux et les communautés à l’échelle mondiale en les encourageant à développer le dialogue interreligieux et à favoriser la notion d’humanité commune. Interprétée comme un appel à l’unité face à l’extrémisme et la radicalisation, la Déclaration a suscité l’attention et les louanges des médias et du grand public. Elle a notamment fait l’objet d’articles publiés par des médias écossais et anglais réputés tels que The Scotsman,The Sunday TimesThe MirrorHerald Scotland, The Courier, The Daily Record, Evening TimesSTV News et The Courrier.

Passionnée par les enjeux survenant à l’intersection du droit, de la religion, des genres et de l’accès à la justice, la professeure Fournier accorde son soutien le plus ardent à la Déclaration. Ayant eu l’occasion d’interagir avec des femmes religieuses de diverses fois dans le cadre de ses recherches approfondies sur le terrain et de ses expériences personnelles, la professeure Fournier souhaite susciter le dialogue parmi les communautés religieuses et avec le monde laïc sur une plateforme internationale.

Cet évènement marqua la deuxième visite de la professeure Fournier à la University of St Andrews en moins d’un an, ayant déjà livré la Conférence 2016 en religion et politique de la School of Divinity en mars 2016. La professeure Fournier était accompagnée de Suzie Cusson, coordonnatrice de sa Chaire de recherche, et de Victoria Snyers, membre du Projet religion et diversité sous sa supervision. Mlles Cusson et Snyers ont aussi eu l’honneur de devenir signataires de la Déclaration, à titre de membres d’une délégation internationale de trente jeunes leadeurs.es émanant d’écoles secondaires et d’universités à travers le monde.

Afin de marquer la signature de la Déclaration et de poursuivre le dialogue portant sur les complémentarités partagées par les religions du monde, la professeure Fournier et le professeur Mario Aguilar, directeur du CSRP, collaboreront à la publication d’un ouvrage explorant la notion d’humanité commune par l’entremise de témoignages des signataires de la Déclaration.

Back to top