Pourquoi étudier ici?

Avantage stratégique

Ottawa est le centre décisionnel du pays. À proximité de la Faculté de droit, on trouve le Parlement, les ministères et agences gouvernementales, ainsi que la Cour suprême du Canada, la Cour fédérale et les deux palais de justice de Gatineau et d'Ottawa. Les étudiants et étudiantes bénéficient de cet avantage par la persité et la qualité des ressources professorales, les facilités de recherche et les possibilités d'emploi. La Faculté de droit apparaît donc comme un lieu privilégié de recherche.

Programme unique au Canada

La Faculté de droit, avec ses sections de droit civil et de common law offre la possibilité aux étudiants et étudiantes d'acquérir une double formation juridique en français: un atout important face aux défis qu'entraîne la mondialisation des marchés.

Formation professionnelle

La Section de droit civil de la Faculté de droit, fidèle à sa tradition de plus de cinquante ans, prépare ses étudiants et étudiantes pour qu'ils puissent répondre aux exigences des chambres professionnelles du Québec: le Barreau et la Chambre des notaires. L'enseignement y est dispensé en français et l'encadrement des étudiants et étudiantes y est personnalisé.

Activités d'ordre intellectuel et social

La Faculté de droit offre un grand nombre d'activités d'ordre intellectuel et social. En plus d'un vaste programme de conférences prononcées par des universitaires, juristes et personnalités politiques, un grand nombre d'activités sportives, sociales et culturelles sont organisées. La diffusion de la recherche est assurée par la Revue générale de droit, section de droit civil. La Faculté abrite aussi dans ses murs de nombreux centres et organismes qui oeuvrent à l'avancement de la recherche juridique.

Études supérieures

Les programmes d'études supérieures de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa offre la possibilité aux étudiants ayant reçu une formation de premier cycle en droit civil ou en common law d'approfondir leurs connaissances tout en s'initiant à une seconde tradition juridique et linguistique. Cette réalisation est le fruit d'une collaboration entre les deux sections de la Faculté, lesquelles ont uni leurs efforts et leurs ressources pour offrir des programmes conjoints qui répondent à la vocation nationale et internationale de l'Université d'Ottawa.

Bilinguisme

L'Université d'Ottawa est la plus grande université bilingue au Canada. Les étudiants peuvent donc faire l'apprentissage de la deuxième langue officielle.

Échanges internationaux

La Faculté de droit a développé un réseau d'échanges internationaux pour favoriser la mobilité étudiante avec l'Europe et les Amériques.

Bibliothèque

Il existe une bibliothèque spécialisée en droit: la bibliothèque Brian Dickson qui occupe les deux étages supérieurs du Pavillon Fauteux.

Desservant à la fois les Sections de droit civil et de common law, la bibliothèque est évidemment riche en droit canadien et québécois. La collection comprend également les ouvrages de base (législation et jurisprudence) en droit américain, britannique et français. Le droit de la communauté européenne occupe aussi une place de plus en plus importante.

La bibliothèque de droit compte plus de 200 000 volumes et est abonnée à près de 750 périodiques. Elle offre toutes les facilités nécessaires à l'étude universitaire et à la recherche, y compris des services dé référence et de téléréférence spécialisés. Des salles d'étude, de discussion et de séminaire sont également disponibles, ainsi qu'un service de photocopie. Les étudiants auront avantage à participer aux séances d'information offertes en début d'année pour connaître les services offerts, l'organisation de la collection ainsi que les politiques et règlements de la bibliothèque.

En plus d'avoir accès aux autres bibliothèques de l'Université, les étudiants engagés dans la recherche spécialisée peuvent faire des arrangements pour utiliser la Bibliothèque de la Cour suprême du Canada: la plus riche et la plus importante des bibliothèques de droit au pays), celle du Ministère de la Justice ainsi que la Bibliothèque nationale du Canada et les bibliothèques des autres ministères et organismes du gouvernement fédéral.

Haut de page