Informed consent from the legal, medical and patient perspectives: the need for mutual comprehension

Audrey Ferron Parayre, Catherine Régis et France Légaré

(2017) 22(1) Lex Electronica

Résumé (anglais) :

Informed consent is an essential part of patient engagement in medical decision-making, and serves to improve patient adherence to treatment. However, distortions exist between the theory of informed consent and its reception by healthcare professionals and patients; the existant law does not provide satisfactory guidelines for its application. Practical and effective applications of the right to informed consent are urgently needed. Possible solutions could involve: adoption of shared decision-making as a model, legislation to encourage use of accredited patient decision aids, and incentives to increase physician training in communication skills.

Résumé (français) :

La norme juridique du consentement libre et éclairé aux soins constitue un élément important de la mise en valeur de l’autonomie du patient et de sa participation plus active à la prise de décision clinique. Pourtant, on note des distorsions importantes entre la théorie juridique du consentement aux soins et sa réception par les acteurs visés par la norme, soit principalement les professionnels de la santé et les patients. La loi tel qu’actuellement définie ne semble pas offrir de lignes directrices suffisantes pour en assurer la pleine application, posant ainsi des difficultés sur le plan de son effectivité. Ce faisant, nous soumettons que des solutions pratiques et efficaces doivent être apportées afin de permettre au consentement aux soins d’atteindre sa pleine effectivité en matière de reconnaissance de l’autonomie des patients. Notamment, la norme juridique du consentement aux soins pourrait être bonifiée par la reconnaissance du modèle de la prise de décision partagée, des incitatifs législatifs pourraient être envisagés pour favoriser l’utilisation d’outils d’aide à la décision par les professionnels de la santé avec leurs patients, et des efforts supplémentaires devraient être considérés afin d’améliorer l’offre éducative en matière de communication interpersonnelle pour les médecins.

Cliquez ici pour consulter cet article.

Domaines :

À propos de l’auteur :

Audrey Ferron Parayre est membre du Centre de droit, politique et éthique de la santé de l'Université d'Ottawa. Ses intérêts de recherche et d'enseignement portent sur le droit des personnes, le droit de la santé, les droits et libertés fondamentaux, l'effectivité du droit et le transfert de connaissances. Son parcours interdisciplinaire l'a amenée à recourir à des méthodes de recherche empirique, tant qualitative que quantitative, dans ses différents projets de recherche.

Cliquez ici pour visiter sa page web de la Faculté.

Haut de page