La justice environnementale au Québec et les droits fondamentaux : analyse des potentiels écologique et distributif des chartes en lien avec la pollution toxique diffuse

Sophie Thériault

Dans P. Taillon et E. Brouillet (dir.), Un regard québécois sur le droit constitutionnel. Mélanges en l’honneur d’Henri Brun et de Guy Tremblay, Cowansville, Éditions Yvon Blais, 2016.

Domaines :

À propos de l’auteur :

Sophie Thériault est avocate et professeure agrégée à la Faculté de droit, Section de droit civil, de l’Université d’Ottawa. La professeure Thériault détient un doctorat en droit de l’Université Laval, pour lequel elle a obtenu une bourse de la Fondation Trudeau. Elle a été clerc auprès de l’Honorable juge LeBel à la Cour suprême du Canada. Ses travaux de recherche portent principalement sur les rapports entre les droits territoriaux des peuples autochtones et la sécurité alimentaire, sur l’obligation de consulter les peuples autochtones, en particulier dans le contexte de l’extraction des ressources naturelles, sur la justice environnementale et postcoloniale, ainsi que sur les liens entre la dégradation de l’environnement et les droits fondamentaux de la personne. Ses principaux champs d’enseignement sont le droit des peuples autochtones, le droit de l’environnement et le droit constitutionnel.

Cliquez ici pour visiter sa page web de la Faculté.

Haut de page