Colloque du LRIDE - « Les implications de la légalisation du cannabis sur les droits de l’enfant » : la parole est aux jeunes!

Publié le vendredi 6 avril 2018

Par L. C. Bissonnette

Depuis sa création en 2007, le Laboratoire de recherche interdisciplinaire sur les droits de l’enfant (LRIDE) a organisé une dizaine de colloques réunissant des universitaires, des gens du terrain, des membres de la communauté universitaire et du grand public.

L’animatrice du panel, la professeure Valerie Steeves de la Faculté des sciences sociales, Département de criminologie, Université d’Ottawa; Heather D’Alessio et Kira London-Nadeau

Fidèle à sa tradition, le LRIDE tenait le 27 mars dernier son événement annuel au cours duquel ont participé une centaine de personnes. La nouveauté cette année? La participation active de jeunes gens au panel des jeunes et à la discussion qui s’en est suivie. Après avoir écouté attentivement les présentations de huit conférencières et conférenciers, tous experts dans leur domaine, sur des thèmes axés sur la loi C-45 qui entrera en vigueur en juillet prochain, les politiques, la santé et l’éducation, le panel était d’un commun accord : éliminer la stigmatisation, sensibiliser et ne jamais cesser d’éduquer nos jeunes sur toutes les questions entourant le cannabis et sa future légalisation. C’est en éduquant les jeunes que ceux-ci seront en mesure de faire des choix éclairés, a conclu le panel.

Ce dernier était composé de Heather D’Alessio, membre du conseil exécutif de l’association Canadian Students for Sensible Drug Policy, Kira London-Nadeau, étudiante de psychologie à la Faculté des arts et sciences de l’Université de Montréal, Andie Storozuk, étudiante en psychologie à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa, Gabriel Darquenne, Bianca Lessard et Zohra Bouzitoun, tous trois étudiants en droit civil à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa et les deux dernières étant respectivement présidente et vice-présidente de l’Association étudiante canadienne pour les droits de l'enfant, chapitre Université d'Ottawa.

 

En haut: Bianca Lessard, Andie Storozuk et Gabriel Darquenne
En bas: Zohra Bouzitoun et Bianca Lessard 

Haut de page