Maude Choko obtient une subvention de la Chambre des notaires

Publié le lundi 9 mai 2016

Maude Choko vient d’obtenir une subvention de 23 000$ de la Chambre des notaires pour un projet intitulé « Le droit à la sauvegarde de la dignité du travailleur : source méconnue des droits et des obligations du notaire dans ses relations de travail ». Pour ce projet, elle travaillera en collaboration avec Isabelle Martin, professeure à l’Université de Montréal.

Ce projet vise à mettre ne lumière la définition de  la dignité et le contenu « obligationnel » qui y est rattaché dans al jurisprudence dans le cade des relations de travail. Les co-chercheuses tenteront de répondre à cette question à deux volets : premièrement, qu’est-ce que commande la reconnaissance et la protection du droit à la dignité du notaire à titre de travailleur dans sa relation avec le donneur d’ouvrage lorsque cette relation s’inscrit dans le cadre d’un contrat de travail entre un notaire employeur et un notaire salarié? Et deuxièmement : lorsque cette relation s’inscrit dans le cadre d’un contrat de services entre un notaire donneur d’ouvrage et un notaire prestataire de services? 

Les résultats de la recherche feront l’objet d’un article scientifique dans la Revue du notariat. 

Maude Choko est professeure adjointe à la Section de droit civil depuis septembre 2014. Elle a complété son doctorat à l’Université McGill en 2015, après y avoir terminé sa maîtrise en 2008. Elle avait préalablement obtenu son Baccalauréat à l’Université de Montréal en 2001. Maude Choko est également membre du Barreau du Québec (2003), alors qu’elle a complété son stage au sein du département de la liberté syndicale de l’Organisation internationale du travail et a travaillé au sein d’un cabinet d’avocats d’envergure internationale avant de poursuivre ses études supérieures. 

La Chambre des notaires du Québec a mis sur pied un programme de subventions à la recherche universitaire afin de promouvoir les projets de recherche juridique en lien avec le notariat. Pour plus d’information, visitez le site Web de la Chambre des notaires.

Haut de page