Pascale Fournier reçoit la médaille la Gloire de l'Escolle

Publié le jeudi 19 mai 2016

Par Suzie Cusson

Le 17 mai 2016 s’est tenue la cérémonie annuelle de la série Grands diplômés de l’Université Laval, au cours de laquelle Pascale Fournier (droit, 1997) a eu le plaisir d’être honorée par l’Association des diplômés de l’Université Laval (ADUL), en association avec la Fondation de l’Université Laval

Pendant le gala, la Professeure Fournier et sept confrères et consœurs se sont vu décerner la médaille Gloire de l’Escolle devant un public de plus de 300 diplômés et ami.e.s. Depuis 1952, ce prix annuel prestigieux – la plus haute distinction remise par l’ADUL – souligne les succès de diplômés qui, par leurs activités professionnelles et leurs contributions à la société, font honneur à leur profession en étant des exemples pour les futurs diplômés. Parmi les distingués récipiendaires de ce prix, on a compté par le passé, entre autres, l’honorable Louis Lebel (droit 2008), le très honorable Brian Mulroney (droit, 2002), le très honorable Jean Chrétien (1987) et Édith Butler (lettres 2012).

Dans une capsule vidéo la mettant en vedette, la Professeure Fournier discute de ses expériences à l’Université Laval, lesquelles ont façonné sa recherche et son ouverture vers le monde. Pour la Professeure Fournier, l’Université Laval lui a servi de tremplin marquant dans sa carrière. D’ailleurs, en 2008, elle recevait la médaille Raymond-Blais de l’ADUL, qui – tout comme la médaille Gloire de l’Escolle – vise à souligner les réalisations de jeunes diplômés qui se démarquent. 

Professeure titulaire de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, titulaire de la Chaire de recherche sur le pluralisme juridique et le droit comparé, et docteure en droit de l’Université Harvard, la Professeure Fournier est reconnue à l’échelle internationale pour ses contributions significatives à l’avancement des droits des femmes. Elle agit comme témoin experte auprès des tribunaux du Canada et des États‐Unis impliquant le droit de la famille de pays du monde arabe. Depuis 2015, la Professeure Fournier est Commissaire à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. La même année, elle fut sélectionnée par le magazine Canadian Lawyer comme l’une des « 25 juristes les plus influents au pays ». Auteure d’une quarantaine de publications académiques, la Professeure Fournier siège à de nombreux conseils d’administration, en plus d’être une conférencière recherchée.

Pascale Fournier en compagnie de sa soeur, ses parents et son mari.

Haut de page