Séjour outre-Atlantique fructueux pour Mariève Lacroix

Publié le mardi 15 mai 2018

Mariève Lacroix

Enseignement…

Le 30 avril 2018, Mariève Lacroix était professeure invitée à l'Université Paris II - Panthéon-Assas pour y enseigner un séminaire axé autour de la responsabilité en droit privé. À cette occasion, elle a transmis quelques notions fondamentales et fragmentaires du droit québécois de la responsabilité civile à un public composé d'étudiants français de deuxième année à la licence en droit. De même, dans une visée comparatiste, elle a discuté du projet de réforme de la responsabilité civile en France.

Façade de l'Université Paris II Panthéon-Assas

 

… et lancement de livre !
 

Par ailleurs, à l'occasion de ce même séjour, le 3 mai dernier, Mariève Lacroix et les co-directrices (Alicia Mâzouz et Valérie Menes-Redorat) de l'ouvrage collectif Dialogues entre le droit et la mort ont eu le plaisir de souligner le lancement de leur ouvrage à la Librairie du Québec à Paris. Invitées à prononcer quelques mots devant un public intéressé, les auteures ont tenu à remercier les Éditions Yvon Blais pour leur soutien précieux.

À gauche : La vitrine de la Librairie du Québec à Paris / À droite : Mariève Lacroix, professeure agrégée et vice-doyenne aux études à la Section de droit civil de l'Université d'Ottawa, Alicia Mâzouz, maître de conférences en droit privé à l'Université catholique de Lille, Valérie Menes-Redorat, maître de conférences en histoire du droit à l'Université de Cergy-Pontoise, et Mitchel Fortin, thanatologue

 

Le lendemain, le 4 mai, elles ont animé un atelier au Centre de philosophie juridique et politique de l'Université de Cergy-Pontoise à l'invitation de son directeur, monsieur le professeur Carlos Herrera. 

Dialogues entre le droit et la mort regroupe certains textes issus notamment des conférences d’une série de trois colloques organisés en 2012, 2013 et 2014 au Canada et en France qui présentaient et débattaient des enjeux portant sur le corps des morts. La publication intègre les perspectives des juristes, des universitaires et des praticiens, mais également des médecins, des bioéthiciens et des historiens de l’art.

La professeure Lacroix est revenue emballée de son séjour en région parisienne : « Au-delà du travail, des amitiés solides se sont tissées au fil des ans avec mes collègues françaises et nous envisageons poursuivre notre collaboration à travers un nouveau projet, car après avoir travaillé sur la mort, vivement l’immortalité! »

Pour en savoir davantage à propos des activités de recherche et d’enseignement de Mariève Lacroix et consulter la liste de ses publications, visitez sa fiche sur notre site web.

 

Haut de page