Chaires de recherche

Chaires

Nos titulaires de chaires de recherche repoussent les frontières de la connaissance dans leurs domaines respectifs. Les chaires de recherche sont allouées en partie sur la base de la recherche effectuée par le titulaire; elles le sont également en vertu de la contribution qu'un chercheur apporte à l'éducation et à la supervision d'étudiants ainsi qu'à la coordination du travail d'autres chercheurs.

Ghislain Otis : Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones (Niveau 1)

La Chaire étudie les liens existant entre les systèmes juridiques autochtone et non autochtone, ainsi que les manières de coordonner ces systèmes pour assurer une régulation sociale et économique qui est non seulement efficace, mais également respectueuse des identités juridiques des peuples autochtones. Les recherches menées par la Chaire permettront de trouver des moyens de surmonter les tensions et les conflits actuels grâce au dialogue des cultures juridiques, de mieux comprendre les transformations profondes que connaît l’ordre juridique et de mesurer l’impact qu’ont ces transformations sur la sécurité juridique des individus et des groupes au Canada.

En savoir plus sur la Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones.

Katherine Lippel : La Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail (Niveau 1)

La Chaire effectue des analyses des régimes de prévention et de réparation des lésions professionnelles en matière de droit de la santé et de la sécurité du travail. Ses travaux traitent non seulement du droit - dont l'approche juridique classique permet de décrire les règles et l'application - mais aussi de ses effets sur la santé, notamment le bien-être des travailleurs, la réparation et la prévention des lésions professionnellees, ainsi que la prévention des incapacités et des handicaps découlant de ces lésions au Québec, au Canada et sur la scène internationale.  Les résultats de ses travaux aideront à mettre en oeuvre des politiques et des lois ayant pour but d'améliorer la santé et la protection des travailleurs et des travailleuses.

En savoir plus sur la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail.

La Chaire Gordon F. Henderson en droits de la personne

Le poste de titutlaire de la Chaire Gordon F. Henderson en droits de la personne est présentement vacant.

Pascale Fournier : Chaire de recherche de l'Université d'Ottawa sur le pluralisme juridique et le droit comparé

La Chaire mène des projets de grande envergure qui s’attardent aux normes culturelles, religieuses et juridiques des communautés minoritaires et leur impact sur les systèmes juridiques des pays occidentaux. Au fil des débats qui ont marqué les dernières décennies, de l’arbitrage religieux en matière familiale aux accommodements raisonnables, la problématique de l’application d’une pluralité de systèmes normatifs s’est hissée au cœur de l’actualité. La Chaire se propose d'explorer les différentes politiques publiques susceptibles d'assurer la protection des personnes vulnérables au sein des groupes minoritaires, i.e. les femmes et les enfants, tout en demeurant sensibles aux formes de discrimination systémique comme le racisme et la pauvreté. 

pascalef.com

Haut de page