La professeure Sophie Thériault élue membre de la Global Young Academy accédant à un réseau qui interconnecte les jeunes scientifiques du monde entier

Posted on Thursday, March 26, 2020

Le COVID-19 étant présentement au centre d'une conversation véritablement mondiale, l'importance de mettre en réseau des chercheurs du monde entier est plus importante que jamais. Dans cet esprit de promotion de la collaboration globale, nous sommes heureux d'annoncer que la professeure Sophie Thériault a été élue membre de la prestigieuse Global Young Academy, un groupe de jeunes scientifiques et chercheurs exceptionnels de partout au monde. Elle fait partie des 40 nouveaux membres, originaires de 30 pays à travers le monde.

Basée en Allemagne, la Global Young Academy sert de point de ralliement aux jeunes scientifiques, chercheuses et chercheurs de calibre exceptionnel, peu importe leur nationalité. Elle vise à entretenir, mobiliser et connecter entre eux les talents émergents des six continents, et donne à ses membres l’occasion de développer leur leadership en traitant de questions de politiques publiques interdisciplinaires liées au rôle de la recherche scientifique et à l’amélioration de son influence dans le développement international. Son objectif est d’habiliter ces jeunes scientifiques à prendre une part active au dialogue international, interdisciplinaire et intergénérationnel, afin de s’assurer que les décisions soient prises de façon inclusive et en s’appuyant sur des données probantes. Dans une époque où les communautés du monde entier sont confrontées à des problèmes communs, la Global Young Academy offre une immense opportunité de collaboration mondiale.

Les travaux de recherche de la professeure Thériault se concentrent sur les droits et la gouvernance environnementale des peuples autochtones dans un contexte de graves problèmes environnementaux, tels que les changements climatiques et l’extraction des ressources naturelles, en exposant la manière dont les lois environnementales peuvent exacerber les injustices vécues par ces communautés. L'adhésion à la Global Young Academy permettra à la professeure Thériault d'accroître la portée de son important travail et l'exposera à de nouvelles perspectives, appuyant ainsi la richesse et la pertinence de sa recherche.

L’accession de la professeure Thériault à la Global Young Academy cette année s’accompagne à l’Université d’Ottawa de celle de la professeure Nafissa Ismail, titulaire de la Chaire de recherche de l’Université sur le stress et la santé mentale. Les nominations des professeures Ismail et Thériault portent à 12 le nombre de chercheurs de l’Université ayant été élus membres de la Global Young Academy depuis sa création, en 2010, incluant notre doyenne, Marie-Eve Sylvestre, élue en 2018.

« La nomination de Nafissa Ismail et de Sophie Thériault au sein de ce prestigieux cercle international d’universitaires en début de carrière témoigne de leurs réalisations exceptionnelles en matière de recherche », a déclaré Sylvain Charbonneau, vice-recteur à la recherche. « Elles représenteront remarquablement l’excellence de l’Université d’Ottawa en matière de recherche parmi leurs pairs. »

Au cours de son mandat de cinq ans, la professeure Thériault contribuera aux activités de l’organisation en participant, entre autres, à l’élaboration de politiques publiques fondées sur les connaissances scientifiques et en soutenant la mobilisation des connaissances à l’échelle internationale.

Félicitations à la professeure Thériault !

Back to top