Trois de nos étudiants sont rapporteurs lors du 48e Congrès annuel du Conseil canadien de droit international

Posted on Monday, November 11, 2019

La Section de droit civil était très bien représentée lors du 48e Congrès annuel du Conseil canadien de droit international, tenu à Ottawa les 24 et 25 octobre 2019 sous le thème « La diversité en droit international ».

En plus de la professeure Céline Lévesque qui a été nommée présidente du comité exécutif (voir autre article), trois de nos étudiants ont assisté au congrès à titre de rapporteurs. Leurs candidatures ont été retenues parmi celles de dizaines d’étudiants en droit provenant de partout au Canada. Il s’agit de Sarah Ali et Kelly Forestier, étudiantes au programme intégré de Licence en droit civil et B.sc.soc. spécialisé en développement international et mondialisation et de Timileyin Oyewo, étudiant à la maîtrise.

 

Les étudiantes Kelly Forestier et Sarah Ali en compagnie de Céline Lévesque.

 

Chaque rapporteur s’est vu attribuer 3 à 4 séances au cours de la conférence. Leurs responsabilités étaient d'assister aux conférences et de rédiger des sommaires de celles-ci (qui seront publiés sur le site web du CCDI). Ils devaient aussi publier au moins 5 photos avec explications sur les médias sociaux Facebook et Twitter. Ils étaient donc aux premières loges et ont eu la chance de faire la rencontre de théoriciens et praticiens de renom, issus de diverses branches de droit international, comme le professeur Payam Akhavan, membre de la Cour permanente d'arbitrage et du Groupe d'arbitres du CIRDI et ancien premier conseiller juridique du Bureau du Procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à la Haye, la juge Kimberly Prost de la Cour pénale internationale et le professeur Dapo Akande de l'Université d'Oxford.

Kelly, Sarah et Timileyin ont donc assisté à d’excellentes conférences, notamment :

  • Diversité parmi les arbitres: La Cour multilatérale des investissements peut-elle établir une nouvelle norme? (La professeure Céline Lévesque, de la Section de droit civil, était parmi les trois conférenciers).
  • Actualités de 2019 de l'Annuaire canadien de droit international.
  • Diversité dans les modes de gouvernance environnementale internationale.
  • Utiliser la technologie pour rendre les accords commerciaux accessibles à divers acteurs.
  • Le colonialisme en tant que génocide au ralenti: le droit international est-il suffisamment diversifié pour s'attaquer au génocide colonial en cours?
  • Les droits autochtones dans le contexte juridique international.

Selon Sarah Ali, « Les organisateurs du congrès du CCDI ont fait un excellent travail en favorisant des discussions passionnantes et une réflexion critique sur la diversité du droit international. »

Félicitations à nos trois étudiants, Sarah Ali, Kelly Forestier et Timileyin Oyewo pour leur sélection à titre de rapporteurs au 48e Congrès annuel du CCDI!

 

Haut: Kelly Forestier, Sarah Ali, Timileyin Oyewo en compagnie du professeur Dapo Akande de l'Université d'Oxford.

Bas: Nos trois étudiants en compagnie du professeur Payam Akhavan, membre de la Cour permanente d'arbitrage et du Groupe d'arbitres du CIRDI et de la juge Kimberly Prost de la Cour pénale internationale (tous deux devant au centre).

 

Back to top