Voici nos boursiers PIRPC pour l’année 2018 – 2019

Posted on Monday, December 3, 2018

Logo du Programme d'initiation à la recherche au premier cycle

Nous sommes très fiers de nos neuf étudiantes et étudiants qui ont été sélectionnés pour participer au Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC). 

La bourse du PIRPC a pour but de susciter l’intérêt des étudiants au premier cycle à l’égard de la recherche. Elle vise également à encourager des étudiants en troisième et quatrième année à entreprendre des études aux cycles supérieurs et à poursuivre une carrière en recherche.

Le PIRPC, c’est :

  • Une bourse de 1000$ pour l’étudiant.e sélectionné.e (le professeur-superviseur reçoit 500$ en fonds de recherche);
  • Au moins 50 heures consacrées pendant l’année scolaire à un projet de recherche mené par un professeur que l’étudiant.e a choisi pour le/la superviser;
  • La préparation d’une affiche qui présente les résultats de recherche;
  • La participation au Symposium annuel du PIRPC.
     

Voici les étudiantes et étudiants de la Section de droit civil qui ont été sélectionné.e.s cette année :
 

Anaëlle Anku, Pamela Cataldo et Sid Djahlat


Anaëlle Anku, supervisée par Muriel Paradelle, cherchera à savoir si et comment le droit pénal rwandais actuel, tel que réformé après le génocide perpétré en 1994, réprime les violences sexuelles commises à l’encontre des femmes. 

Pamela Cataldo sera supervisée par Michelle Giroux et explorera les options d'encadrement quant à la filiation des enfants nés de mères/femmes-porteuses.

Sid Djahlat comparera les méthodes de rémunérations des avocat(e)s de l’aide juridique au Québec et en Ontario et se demandera si l’herbe est toujours plus verte chez le voisin. Il sera supervisé par Julie Paquin.

 

Nayla El Zir, Maria Gibbons Harrigan et Nicolas Karsenti


Le projet de recherche de Nayla El Zir portera sur les directives médicales anticipées et elle pourra compter sur la supervision de Michelle Giroux.

Maria Gibbons Harrigan, qui sera supervisée par Muriel Paradelle, se penchera sur la représentation des femmes en mythologie gréco-romaine et la conséquence sur notre conception moderne de la justice.

De son côté,Nicolas Karsenti s’intéressera à la protection de la vie privée dans dans un monde où les objets connectés sont de plus en plus présents. Il sera supervisé par Florian Martin-Bariteau.

 

Camille Le Saux, Noémie Melen-Simard et Alexia Morneau


Camille Le Saux sera supervisée par Audrey Ferron Parayre et son travail porte le titre suivant : Le caractère libre du consentement aux soins : dans l’angle mort du droit à l’intégrité de la personne ? 

Supervisée par Marie-Eve SylvestreNoémie Melen-Simard se penchera sur la question de la criminalisation dans les lieux publics dans le contexte de la nouvelle législation sur le cannabis.

Alexia Morneau, quant à elle, s’intéressera au viol au Canada. Plus particulièrement, elle effleurera l'aspect psychologique et social du point de vue des survivants.es, c'est-à-dire la façon dont la société tend à « dévictimiser » les survivants.es et la procédure psychologique que ceux/celles-ci traversent tout au long du processus. Finalement, l'aspect primordial de sa recherche portera sur la façon dont les tribunaux traitent les victimes. Elle sera supervisée par Muriel Paradelle.
 

Pour cette année académique, ce sont donc 9 étudiantes et étudiants de la Section de droit civil qui auront la chance de vivre une première expérience de recherche en droit sous la supervision d’une chercheuse ou d’un chercheur aguerri. Les fruits de leurs travaux seront présentés lors du symposium annuel du Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC) qui aura lieu au printemps 2019.

La Section de droit civil remercie tous les superviseur.e.s et souhaite une excellente expérience de recherche à toutes les étudiantes et tous les sélectionnés !


Pour en savoir plus sur le PIRPC, cliquez ici.

 

Back to top