La recherche en droit au Québec : jalons pour une approche sociologique

paquin evaluation

Julie Paquin

Dans Alexandre Flückiger et Thierry Tanquerel (dir.), L’évaluation de la recherche en droit : enjeux et méthodes, Bruxelles, Bruylant, 2015, pp. 181-200.

Cliquez ici pour visiter le site web de l'éditeur.

Résumé (dans la langue de publication) :

Les juristes ont traditionnellement évalué la qualité de leur production scientifique en recourant à des méthodes plutôt qualitatives que bibliométriques, à l’abri d’une trop forte concurrence internationale. Subissant l’influence des sciences dites exactes, ils sont désormais poussés à suivre le modèle évaluatif et compétitif de ces dernières. Or une telle évolution ne va pas de soi. Même si la science juridique s’est fortement internationalisée et européanisée, le cadre national et régional du droit, du moins du droit interne, constitue un frein puissant à une concurrence entre chercheuses et chercheurs à l’extérieur des frontières nationales. Les enjeux, de taille, ne se réduisent pas à l’aspect financier. Les méthodes et les critères utilisés pour évaluer la recherche ne vont-ils pas influencer la nature même de celle-ci ? Sont-ils adaptés aux caractéristiques de la recherche en droit ? Les effets incitatifs résultant des procédures d’évaluation peuvent-ils être conciliés avec la liberté académique ? Les juristes ne sont-ils pas forcés de redéfinir la notion même de « recherche » en droit ou, pour le moins, d’expliciter la méthodologie juridique à l’attention du monde scientifique et politique ? En réponse à ces questions, cet ouvrage suggère quelques pistes de réflexion, tant sur le plan théorique que par le partage de diverses expériences internationales et nationales

Cliquez ici pour consulter cet article.

Domaines :

À propos de l’auteur :

Julie Paquin est professeure adjointe à la section de droit civil de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa. Elle est diplômée de l'Université McGill (D.C.L., Ll.M.), de l'Université de Strasbourg III (D.E.A.) et de l'Université de Montréal (Ll.B.). Avant de se joindre à la section, elle était Wainwright Fellow à la Faculté de droit de l'Université McGill. Ses recherches, qui portent principalement sur le droit des contrats, les approches droit et développement et la sociologie des professions juridiques, adoptent une perspective empirique et multidisciplinaire visant à mettre en lumière les effets du droit ainsi que les mécanismes de production des normes et institutions juridiques par les acteurs étatiques et non étatiques.

Cliquez ici pour visiter sa page web de la Faculté.

Back to top