Sabine Uwitonze

Sabine Uwitonze

Titulaire d’une licence en droit civil (2010) et d’un Juris Doctor (2012) de l’Université d’Ottawa, Me Sabine Uwitonze a été reçue au Barreau du Québec en 2012. Elle a exercé le droit en pratique privée pendant quelques années avant de se joindre comme avocate au Centre communautaire juridique de Montréal/Laval.

Élue secrétaire du Barreau de Montréal en 2020, elle siège depuis 2015 au conseil d’administration du Jeune Barreau de Montréal, où elle a été élue vice-présidente de l’organisation en 2018-2019, puis présidente en 2019-2020. Elle est ainsi devenue la première femme noire à diriger cette association qui, en plus de représenter les intérêts de plus de 5 000 jeunes avocates et avocats, travaille à améliorer l’accessibilité à la justice.

Pendant son passage à la Faculté de droit et tout au long de sa jeune carrière, Me Uwitonze s’est démarquée par son attachement au bien-être de ses collègues; elle rencontre chaque année des étudiants de son alma mater pour discuter avec eux des réalités de la pratique du droit, et s’investit dans de multiples initiatives pour briser l’isolement des jeunes professionnels et prévenir l’anxiété liée au métier d’avocat. En tant que membre de la sororité Sigma Beta Phi, elle cultive aussi l’estime de soi et le sentiment d’appartenance des jeunes femmes noires au niveau universitaire.

Enfin, tant par ses activités au sein du Jeune Barreau de Montréal que du Centre communautaire juridique de Montréal/Laval, elle a démontré à moult reprises toute l’importance qu’elle accorde à rendre la justice plus accessible pour les citoyens les plus vulnérables. En fait, depuis mai 2020, Me Uwitonze pratique exclusivement en Droit de la santé au sein de l'aide juridique. Elle représente les intérêts de personnes présentant des diagnostics en santé mentale.

À la lumière de l’engagement exceptionnel de Me Sabine Uwitonze et de la brillante carrière juridique à laquelle elle se destine, la Section de droit civil lui a décerné l’Ordre du mérite dans la catégorie « Jeune diplômée ou diplômé » en septembre 2020.

Back to top