DRC4513 A- L'ordre juridico-politique en Amérique latine et ses relations avec le Canada


Contexte

Depuis les années 1980, l'Amérique latine s'est radicalement globalisée et a pris un tournant vers sa démocratisation réformant ses institutions juridiques et politiques à un train d'enfer. Elle a signé des traités sur les droits de la personne, a adhéré aux conventions internationales et, avec le Canada, elle a signé des traités de libre-échange. L'Amérique latine se réforme et adhère à des règles démocratiques.

Pourtant, plusieurs critiquent l’inégalité sociale qui existe dans ces pays. Est-elle réelle, est-elle similaire à celle du Canada et comment pouvons-nous nous retrouver ?

Ce cours exposera, par le droit constitutionnel et les droits de la personne des pays respectifs, comment nous pouvons comme juristes faire face aux plus récents défis sociojuridiques auxquels le continent est confronté.

On tentera de comparer et d’évaluer par diverses méthodes didactiques avec les étudiants du Sud comme du Canada, leurs professeurs et certains intervenants, comment le Canada et leurs pays se positionnent au niveau juridique devant ces défis socio-économiques

On tentera aussi de voir quel rôle pourrait avoir un futur juriste canadien dans une Amérique latine en pleine effervescence et quel rôle le droit joue-t-il dans l'équation du développement et de la démocratisation de l’hémisphère.

 

Concept

Pierre Gilles Bélanger, professeur à temps partiel à la Faculté de droit, Section de droit civil, est un expert en droit interaméricain, droit de la personne et droit pénal. Il donnera la majorité des cours pour la partie canadienne au cours des deux semaines et sera accompagné de professeurs chiliens, dont le coordonnateur du Programme des droits de la personne de l'Université Central, Sergio Fuenzalida. Plusieurs experts de l’Amérique latine et du Canada appuieront ce cours et quelques visites à des institutions viendront compléter le séjour.

Les cours se donneront essentiellement en anglais, mais les étudiants peuvent poser les questions et faire leurs travaux dans la langue de leur choix. 

 

Édition 2019 (Photos Line Bissonnette)

 

Évaluation

Les étudiants sont évalués par leur institution respective : les Canadiens par le professeur Pierre Gilles Bélanger. L'évaluation consiste en une présentation orale et écrite de groupe sur une étude de cas (35 %), un travail de recherche (40 %) à remettre au plus tard le 24 août à 15 h et une participation active (25 %).

 

Édition 2019 (photo: Line Bissonnette)

 

Haut de page