Des chercheur.e.s de la Faculté de droit et de la Faculté des sciences sociales mènent un nouveau projet sur la réglementation et la gouvernance de l’eau

Publié le mercredi 26 août 2020

Le Forum pour le dialogue Alex-Trebek de l'Université d'Ottawa soutient la création d'un nouveau projet de recherche sur la réglementation et la gouvernance de l’eau. Le projet cherche à mettre en évidence les complications causées par les changements climatiques et leurs répercussions, et formuler des recommandations pour les décideurs des différentes instances concernées.

Selon Marie-France Fortin, professeure adjointe de la Section de droit civil de la Faculté de droit, « La ressource naturelle la plus précieuse pour l’humain – l’eau douce – est peu réglementée et exploitée de façon non durable, et la crise climatique ne fera qu’exacerber ces problèmes dans les années à venir. Il est notamment impératif de limiter l’épuisement des eaux souterraines. Ces ressources, souvent non renouvelables, sont surexploitées partout dans le monde à cause du laisser-faire des autorités et de l’absence de réglementation. La moitié de la population mondiale dépend des nappes phréatiques pour son approvisionnement en eau potable, mais nous serons confrontés à un déficit global en eau de 40 % d’ici 2030 si nous n’améliorons pas drastiquement la gestion de cette ressource indispensable. »

Un projet commun mené par Marie-France Fortin de la Section de droit civil, Nathalie Chalifour et Heather McLeod-Kilmurray de la Section de common law, et Eric Champagne de la Faculté de sciences sociales vise à ouvrir le dialogue entre les chercheurs, les acteurs gouvernementaux, les groupes d’intérêt et le grand public pour cerner les problèmes urgents liés à la gestion de l’eau. Les chercheur.se.s travailleront en collaboration avec le Centre d’études en gouvernance, le Centre de droit public et le Centre du droit de l'environnement et de la durabilité mondiale.

« Les experts canadiens réclament une stratégie nationale sur l’eau depuis longtemps, précise Marie-France Fortin. Avec la tenue de consultations en vue de la création d’une Agence canadienne de l’eau, le moment est opportun pour jeter un regard critique sur les politiques existantes concernant la gestion, la conservation et la réglementation de l’eau au Canada. Cette démarche exigera une collaboration interdisciplinaire étroite et la participation de représentants d’organismes non gouvernementaux et d’autres parties prenantes de l’élaboration des politiques publiques.

« En plus de proposer des politiques et des règlements pour la gestion durable des ressources en eau douce et de mettre à contribution l’expertise de l’Université d’Ottawa, nous espérons promouvoir le dialogue avec les acteurs gouvernementaux, les groupes d’intérêt et le grand public. En favorisant la diffusion des connaissances liées à la consommation, à la conservation et à la gestion de l’eau douce, notre projet contribuera à la protection de cette ressource précieuse et à la construction de démocraties inclusives et durables. »

Le Forum pour le dialogue Alex-Trebek est bien ancré dans la mission de recherche de l’Université, et contribue à élargir la portée et l’incidence de l’Université d’Ottawa dans toutes les sphères de la politique publique à l’échelle mondiale.

Cliquez ici pour de plus amples renseignements sur les autres projets financés par le Forum Alex Trebek pour le dialogue.

Haut de page