La Coupe Sopinka reste à Fauteux!

Publié le jeudi 24 mars 2022

La finale de la Coupe Sopinka a eu lieu le 19 mars dernier et, pour une deuxième année consécutive, la délégation de la Section de droit civil remporte les grands honneurs. Il s’agit donc de la meilleure équipe universitaire de plaidoirie en droit criminel au Canada!

Pour accéder à la finale canadienne de la Coupe Sopinka, les délégations doivent s’être illustrées aux étapes préliminaires. Ayant remporté la deuxième place au Concours de plaidoirie Guy-Guérin, qui représente la finale québécoise, notre équipe s’est donc retrouvée en finale canadienne, avec comme adversaire direct l’équipe de l’Université de l’Alberta.  Les autres délégations présentes étaient celles de l’Université de Toronto, de la Western University, de l’Université du Nouveau-Brunswick, de la University of Victoria, de la University of Saskatchewan et de la Section de common law de l’Université d’Ottawa.
 

Le quatuor victorieux

Rayene, Charles-Étienne, Sophie-Anne et Marie-Soleil sont les meilleurs plaideurs et plaideuses universitaires en droit criminel et ce, d'un océan à l'autre !

 


Notre victorieuse délégation était composée de Rayene Bouzitoun, Sophie-Anne Roy, Marie-Soleil Tanguay et Charles-Étienne Joly. Selon ce dernier, « notre succès est le résultat de beaucoup de travail, de perfectionnement et d'efforts constants. Nous sommes extrêmement fiers d'avoir pu faire honneur à notre université à un niveau pancanadien! Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui nous ont aidé en participant à titre de témoin ou de juge lors de nos pratiques, et qui nous ont offert leurs précieux commentaires, dont bien sûr, nos deux entraîneuses Me Angélique Sabourin et Me Marie-Pier Gauthier. »

 

 

 

La Coupe Sopinka a été fondée en 1999 à la mémoire de l’honorable John Sopinka, juge à la Cour suprême du Canada. Dans une simulation de procès en droit criminel devant jury, les étudiant.e.s doivent interroger et contre-interroger des témoins, y compris l’accusé, en plus de présenter une déclaration d’ouverture et une plaidoirie. Les équipes qui accèdent à la Coupe Sopinka – le seul concours de plaidoirie parrainé par la Cour suprême du Canada – ont auparavant dû se classer lors d’épreuves régionales (au Québec, la Coupe Guy-Guérin).

Félicitations à toute l’équipe, la Section de droit civil est fière de vous!
 


À lire ou à relire : 

Une deuxième place à la Coupe Guy-Guérin (2022)

Performance historique à la Coupe Guy-Guérin (2021)

Victoire historique de la Section de droit civil à la prestigieuse Coupe Sopinka : performances individuelles et mobilisation collective en Outaouais (2021)

 

Haut de page