La diplômée Madeleine Meilleur décorée de l’Ordre d’Ottawa

Publié le lundi 18 novembre 2019

Le 15 novembre 2019, Monsieur Jim Watson, maire d’Ottawa, a annoncé les noms des seize résidentes et résidents qui seront décorés de l’Ordre d’Ottawa cette année. La diplômée de la Section de droit civil, Madeleine Meilleur fait partie des récipiendaires.

Selon le maire Watson, « Les lauréats de 2019 de l’Ordre d’Ottawa sont des résidentes et des résidents d’Ottawa remarquablement accomplis et dont les réalisations professionnelles et philanthropiques ont eu des répercussions positives sur notre ville. Leur leadership, leur créativité et leur travail acharné sont une inspiration pour nous tous ».

Madeleine Meilleur a mené une carrière politique aux niveaux municipal et provincial pendant 25 ans, après avoir d’abord travaillé comme avocate et comme infirmière.  Au sein du gouvernement de l’Ontario, elle a occupé les fonctions de ministre de la Culture, de ministre des Services sociaux et communautaires et de ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, avant de devenir Procureure générale, fonction qu’elle a occupée jusqu’à ce qu’elle annonce son retrait de la vie politique, en juin 2016. Madeleine Meilleur est la première femme franco-ontarienne nommée juge en chef de la Cour de justice de l’Ontario.

Elle est connue pour la défense et la promotion de la communauté franco-ontarienne. De1991 à 2003, elle a siégé comme conseillère à la Ville de Vanier et par la suite comme conseillère à la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton. De concert avec ses collègues du Conseil municipal, elle a travaillé à l’élaboration d’une politique sur le bilinguisme pour la Ville d’Ottawa.

De 2003 à 2016, elle a été députée provinciale de la circonscription d’Ottawa-Vanier et a occupé divers postes de ministre. En 2003, Mme Meilleur est devenue ministre responsable des Affaires francophones, une fonction qu’elle a occupée pendant treize ans. À ce titre, elle a supervisé les investissements destinés à l’éducation et la santé dans les communautés francophones et elle a joué un rôle de premier plan dans la création du poste de commissaire aux services en français. En tant que procureure générale de l’Ontario de 2014 à 2016, Mme Meilleur a mis l’accent sur les questions autochtones, les services en français dans les palais de justice provinciaux et le bilinguisme dans la sélection des candidats à des postes judiciaires. Elle a nommé la première femme franco-ontarienne juge en chef de la Cour de justice de l’Ontario.

Mme Meilleur a défendu d’importants projets pour Ottawa, notamment la revitalisation du chemin de Montréal et du marché By, le train léger sur rail, l’agrandissement de l’Hôpital Monfort et du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et le théâtre La Nouvelle Scène Gilles Desjardins. Elle a soutenu la Société de l’aide à l’enfance d’Ottawa-Carleton, le Conseil de santé du district de Champlain, le Conseil de santé du district régional Ottawa-Carleton et la Société d’habitation de Vanier, entre autres organismes.

Diplômée de la promotion 1983, Madeleine Meilleure a reçu l’Ordre du mérite de la Section de droit civil en 2016.

En 2016, Madeleine Meilleur reçoit l'Ordre du mérite de la Section de droit civil des mains de la doyenne de l'époque, la professeure Céline Lévesque.

 

 

 

Haut de page