Félicitations à la professeure Jennifer Quaid, maintenant docteure en droit

Publié le vendredi 2 décembre 2016

Le 25 novembre dernier, la professeure Jennifer Quaid a complété avec succès la soutenance de sa thèse de doctorat à l’Université Queen’s, à Kingston en Ontario.  Sa thèse, intitulée « Taking Organizations Seriously: Responsible Agency, Organizations and the Criminal Law  », défend l’idée que le régime canadien de responsabilité pénale des entités collectives répondrait mieux aux attentes qu’on espérait atteindre lors de son adoption en 2004 si nous ajustions notre analyse de la responsabilité criminelle en fonction des attributs qui différencient les entités collectives des individus.

La professeure Jennifer Quaid lors de la défense de sa thèse.

 

Le jury était composé de 6 membres, soit les professeurs Paul Miller (McGill) et Art Cockfield (Queen’s), tous deux co-directeurs de la thèse, la professeure Anne-Marie Boisvert (Université de Montréal), la professeure émérite Laureen Snider (Queen’s) et les professeures Wanjiru Njoya et Gail Henderson (Queen’s).

« J’ai beaucoup apprécié le processus de la défense de mes idées devant ce groupe de spécialistes extrêmement talentueux et très érudits.  Dans les prochaines années, je compte continuer à explorer les nombreuses questions fascinantes qui découlent de la recherche fondamentale que j’ai entreprise pour écrire ma thèse.  À tous ceux qui s’intéressent à ce domaine de recherche en plein essor, j’aimerais beaucoup en discuter avec vous! »

-La professeure Jennifer Quaid

Jennifer Quaid est professeure à la Section de droit civil depuis 2013.  Spécialiste du droit pénal des entreprises, la professeure Quaid s’intéresse plus particulièrement aux questions théoriques et pratiques soulevées par l’application du droit pénal à des entités collectives. 

Toutes nos félicitations à la professeure Quaid !

Professor Jennifer Quaid and the members of the jury of the thesis defence.

 

 

Haut de page