Florence Robert se démarque par son engagement

Publié le mercredi 20 octobre 2021

Florence Robert, récemment diplômée de la Section de droit civil (promo 2021) et décorée de la Médaille d’or de l’Université d’Ottawa remporte la Bourse Cain Lamarre ! 

Cette bourse* a été fondée par Me Florence Forest (LL.L. 2013) lorsqu’elle était étudiante à la Section de droit civil. Elle est décernée annuellement à une étudiante ou un étudiant de deuxième ou de troisième année qui s’est démarqué par ses qualités de leadership, d’implication, de charisme et de travail d’équipe. Selon la professeure Eva Ottawa : « Florence est très impliquée. Curieuse, elle pose beaucoup de questions, mais ne s’exprime que lorsque nécessaire, en apportant sa perspective et sa critique toujours constructive. »

Avant d’être admise en droit, Florence était inscrite au baccalauréat en science sociale et développement international et mondialisation; elle y a complété 30 crédits avant de se joindre à la communauté étudiante de Fauteux. Passionnée par le droit autochtone, elle a aussi suivi le programme d’été intensif en droit autochtone de l’Université de Victoria en Colombie-Britannique et faisait partie de l’équipe représentant la Section au Kawaskimhon Moot, un concours de plaidoirie unique au monde puisqu’il est mené conformément aux coutumes autochtones de négociation pacifique et de recherche de consensus.  Pendant ses études à la licence, Florence Robert a été l’assistante de recherche de plusieurs professeurs : Marie-France Fortin, Eva Ottawa, Ghislain Otis et Audrey Ferron Parayre. Elle s’est aussi engagée bénévolement auprès de la Clinique de droit notarial de l’Outaouais et auprès du Réseau national d’étudiants Pro Bono. 

Florence Robert à la Journée carrières à Manawan en 2019

Florence représentait la Section de droit civil à la Journée carrières de Manawan en 2019.

Toujours disponible pour ses pairs, Florence a agi comme mentore auprès d’étudiants autochtones, a siégé sur le Comité vérité et réconciliation de la Section de droit civil où elle a participé à réformer l’enseignement du droit autochtone et était vice-présidente aux communications de l’Association du droit de l’environnement et du droit autochtone pour l’année 2020 – 2021.

« Pour moi, cette bourse représente la responsabilité que nous avons tous, face aux problèmes sociaux, de réfléchir à des solutions innovatrices pour les générations d'aujourd'hui et de demain et m’encourage à poursuivre mon engagement. » 

Florence Robert
 

En plus de la Bourse Cain Lamarre, Florence Robert a remporté en 2021 le Prix Francine Lefebvre-Landry pour la meilleure moyenne cumulative sur l’ensemble du Programme de licence en droit civil et le Prix du décanat de la Section de droit civil, qui est offert à un ou une finissante ayant un excellent dossier scolaire et qui a apporté une contribution importante à la communauté de la Section de droit civil. Son nom a figuré au palmarès de la doyenne de 2018 à 2021. En octobre 2019, elle reçoit une bourse dans le cadre du Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC); son travail, réalisé sous la supervision de la professeure Sophie Thériault, porte sur le projet TransMountain en relation avec l’obligation de consultations des premiers peuples. En 2017, elle avait obtenu une bourse grâce à la moyenne de plus de 90% avec laquelle elle s’est fait admettre à l’Université. 

Florence Robert suit présentement le programme court de l’École du Barreau et prévoit terminer en décembre prochain. Nous la félicitons et lui souhaitons bonne chance pour la carrière qu’elle entreprendra sous peu.

 

Photo de finissante de Florence Robert

 

« Un grand merci à Cain Lamarre et à la Section de droit civil pour cette reconnaissance. Je tiens aussi à exprimer ma gratitude envers la professeure Eva Ottawa pour toute la confiance qu’elle m’a témoignée et pour avoir généreusement partagé ses savoirs, kice mikwetc. »

Florence Robert, LL.L. 2021

 

 

 

 

Haut de page