Katherine Lippel reçoit une subvention de partenariat des IRSC et du CRSH pour son projet novateur sur l’indemnisation des travailleurs

Publié le mardi 7 août 2018

La professeure Katherine Lippel s’est vu octroyer une subvention de partenariat des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) pour son projet Policy and practice in return to work after work injury: Challenging circumstances and innovative solutions (Politiques et pratiques relatives au retour au travail à la suite d’un accident de travail : circonstances difficiles et solutions innovatrices). Cette subvention s’inscrit dans le cadre de l’initiative conjointe Santé et productivité au travail des IRSC et du CRSH. 

La professeure a réuni une équipe multidisciplinaire de 14 chercheurs du milieu universitaire, 18 partenaires et plus de 20 stagiaires pour examiner de grandes questions de politique liées aux lois sur l’indemnisation des travailleurs, le tout dans le but d’éliminer les problèmes sous-jacents et d’améliorer l’efficacité des lois pour les catégories de travailleurs les plus vulnérables. Son équipe et elle recevront 623 304 $ du CRSH et 796 130 $ des IRSC. Ces sommes seront bonifiées par d’autres partenaires ainsi que par l’Université, qui entend verser des fonds de contrepartie. 

Les lois et politiques en matière d’indemnisation des travailleurs ont essentiellement pour but d’aider les personnes accidentées à retourner au travail et prévoient des incitatifs économiques à cet effet. Les études pilotes de la professeure Lippel, qui s’intéresse particulièrement aux catégories de travailleurs les plus vulnérables, suggèrent toutefois que ces incitatifs deviennent souvent l’objet visé par le processus de retour au travail. Par conséquent, certaines techniques de gestion conçues pour maximiser les gains financiers vont à l’encontre de l’esprit dans lequel la loi a été adoptée. La recherche de Katherine Lippel étudiera à la fois la mise en œuvre et l’efficacité des politiques en matière d’indemnisation des travailleurs, en documentant l’application des lois connexes ainsi que des lois sur les droits de la personne partout au Canada et en examinant les répercussions de ces politiques, dans le but ultime de promouvoir le retour au travail durable de tous les travailleurs accidentés ou malades en raison du travail et ainsi de redonner à ces lois leur objectif premier. 

« Nous sommes ravis de la subvention accordée à la professeure Lippel, que nous avons l’honneur de compter parmi nos collègues, affirme Margardia Garcia, vice-doyenne à la recherche pour la Section de droit civil.  La professeure Lippel s’est toujours attachée à réaliser des recherches scientifiquement enrichissantes et bénéfiques pour les étudiants et les jeunes chercheurs, et ce, tout en cherchant à améliorer la qualité de vie des plus vulnérables de notre société. Ses recherches, tout comme sa façon de créer de nouvelles connaissances, témoignent de l’importance qu’elle accorde à l’interdisciplinarité et à la collaboration, puisque son travail s’appuie sur des partenariats multidisciplinaires aussi bien à l’échelle locale qu’internationale. Nous sommes très fiers de la réussite de ce projet, et nous sommes reconnaissants de l’appui conjoint du CRSH et des IRSC. Nous suivrons avec intérêt les réalisations et les contributions qui émaneront de ce partenariat. »

La professeure Lippel est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité au travail. Le CRSH a reconnu son apport remarquable en lui décernant sa plus haute distinction, la Médaille d’or du CRSH. Elle a également reçu une mention spéciale dans le budget fédéral 2018 comme exemple de succès résultant du soutien financier accordé aux chercheurs canadiens, en particulier la réussite du programme des Chaires de recherche du Canada. 

Félicitations à la professeure Lippel!

 

Haut de page