Oñati : refuge mythique de la sociologie du droit

Publié le jeudi 4 juillet 2019

Oñati : refuge mythique de la sociologie du droit, lieu de rencontre entre académiques et intellectuels qui se posent des questions essentielles sur le vivre ensemble depuis trois décennies. C'est pour célébrer cet anniversaire qu'a été organisé cette année le congrès Linking generations for global justice. L'Université d'Ottawa était bien représentée à cet événement, le plus grand tenu à l'Institut depuis sa création, qui a fait une place importante à la mémoire (plusieurs fondateurs étaient au rendez-vous), aux débats dans la discipline, à son avenir et à l'importance de la recherche internationale et interdisciplinaire. 

La vice-doyenne à la recherche, Margarida Garcia et la professeure Julie Paquin, toutes deux de la Section de droit civil, ainsi que le professeur Richard Dubé de la Faculté des sciences sociales ont présenté leurs recherches dans le cadre de ce congrès. Sophie de Saussure (candidate au doctorat, Faculté de droit) était également présente et a participé à la réflexion autour du renouveau de la discipline sur le plan générationnel et intellectuel. Ces quatre membres de l'Université d'Ottawa ont tiré énormément de cette expérience. 

Dans les mots de la professeure Paquin : « Un séjour très productif à Oñati : en plus de présider et de participer à un panel sur l'avenir du notariat qui a mené à des discussions fort intéressantes sur l'évolution de la profession dans différentes juridictions, j'ai eu l'occasion de faire une présentation sur les liens entre la non-utilisation du droit et le new public management- une question que nous allons examiner dans le cadre du projet de recherche collaboratif et empirique mené par Emmanuelle Bernheim (UQAM). Le tout au milieu des montages du pays basque! ».

Le professeur Richard Dubé nous a dit : « Magnifique découverte que ce petit coin de terre du Pays basque qui au creux de ses montagnes de verdure luxuriante réunit de manière on ne peut plus improbable les savoirs juridiques, sociologiques, philosophiques et militants sur le thème du droit. Partager ces moments avec mes collègues de la Faculté de droit, Julie, Margarida et Sophie, fut un réel plaisir et un grand privilège ». 

Pour Sophie de Saussure, « L’Institut international de sociologie du droit d'Oñati est un lieu hors du temps, et particulièrement inspirant; ce contexte singulier favorise la réflexion et les échanges intellectuels entre collègues. »

Propos que réitère Margarida Garcia : « Nous avons vécu à Oñati des moments inoubliables de partage. Partage d'idées, d'espaces, d'expériences. J'ai pu présenter une conférence sur un des thèmes qui m'occupent en ce moment, Leadership as a Tool for Justice and Law Reform. Je retire un grand bénéfice du fait de soumettre mes nouveaux projets à des collègues spécialistes dans la réflexion critique ». 

Longue vie à l'Instituto Internacional de Sociologia Juridica de Oñati!
 

Sophie de Saussure, Richard Dubé, Margarida Garcia et Julie Paquin devant les magnifiques montagnes d’Arantzazu

 

 

 

Haut de page