Pascale Cornut St-Pierre reçoit un prix prestigieux et publie !

Publié le jeudi 24 janvier 2019

C’est avec une grande fierté que la Section de droit civil a appris que l’une de ses professeures, Pascale Cornut St-Pierre, était lauréate du prestigieux Prix Jean Carbonnier de la recherche sur le droit et la justice 2018 pour sa thèse de doctorat « Les swaps ou l’innovation financière aux mains des juristes : contribution à l’étude sociojuridique de la financiarisation », soutenue le 13 décembre 2017 à l’Institut d’études politiques de Paris. Selon Céline Lévesque, doyenne : « C’est un bel honneur qui rejaillit sur la Section de droit civil et nous sommes très fiers de Pascale, une professeure et chercheuse à l’avenir prometteur! »

Créé en 2005 et remis annuellement, le Prix Jean Carbonnier vise à récompenser une thèse pluridisciplinaire, ouverte sur l’extérieur et originale, portant sur le droit et/ou la justice. Ce prix est d’un montant de 5000 euros. Il est administré par l’organisme Mission de recherche droit & justiceun groupement d’intérêt public (GIP) créé à l’initiative conjointe du ministère français de la Justice et du Conseil national de recherche scientifique (CNRS).

Selon Jean-Denis Combrexelle, Président de la section du contentieux du Conseil d’État et président du jury 2017-2019 du Prix Carbonnier, la thèse de Pascale « est loin de se contenter d’une analyse juridique des instruments de la mondialisation que constituent les «swaps». Elle démonte les mécanismes économiques, sociologiques voire psychologiques qui ont conduit des juristes de haut vol à construire des instruments d’une rare efficacité financière. […] La démonstration est brillante, fort bien documentée tout en étant inquiétante dans la description des processus qui sont à l’œuvre. [La thèse]aborde avec courage, je serais presque tenté de dire avec culot, un monde où le juriste est souvent mal à l’aise, celui de l’économie et de la finance. La double culture canadienne et française de son auteur lui aura facilité une démarche qui est très originale.»

Depuis le 24 janvier 2019, la thèse de Pascale est disponible sous forme de livre! Elle porte le titre « La Fabrique juridique des swaps - Quand le droit organise la financiarisation du monde » et est publiée aux Presses de Science Po.

Pascale Cornut St-Pierre est professeure adjointe à la Section de droit civil depuis 2016 où elle enseigne le droit de l’entreprise, le droit financier et la sociologie du droit. Ses travaux de recherche, qui touchent principalement au droit des affaires, au droit de l’entreprise, au droit financier, ainsi qu’à l’impact de la globalisation économique sur le droit, puisent abondamment dans les recherches menées dans les disciplines des sciences sociales,comme la sociologie du droit, la sociologie économique, l’économie politique et les théories critiques.

Pour Margarida Garcia, vice-doyenne à la recherche et aux communications de la Section de droit civil : « Les travaux de Pascale Cornut St-Pierre représentent ce que la recherche universitaire en droit a de pertinent à offrir à la société : une analyse en profondeur sur des enjeux essentiels qui à la fois nous aide à mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons et à imaginer des idées et des pratiques d’un monde plus juste et équitable toujours à construire. Ce prix prestigieux et international reconnaît la contribution exceptionnelle et profondément originale de notre collègue à l’étude sociojuridique de la financiarisation. L’originalité de la démarche est en outre liée au choix de décrire la reconfiguration de la culture juridique en faisant le tour exhaustif de l’un de ses produits, les contrats de swaps. Nous savons tous et toutes l’importance de soutenir et de proposer ce type de démarche intellectuelle, orientée par le désir de ‘’faire du droit autrement’’, dans l’univers du droit des affaires et du droit financier. »

Félicitations à Pascale Cornut St-Pierre pour l’obtention de ce prix et pour la publication de sa thèse!

 

Haut de page