Pascale Fournier parmi les leaders

Publié le vendredi 8 août 2014

Pascale Fournier

C’est avec beaucoup de plaisir et de fierté que nous avons appris la sélection de Pascale Fournier, professeure à la Section et détentrice de la Chaire de recherche sur le pluralisme juridique et le droit comparé, au programme de la Fondation pour le leadership du Forum international des femmes (IWF) pour l’année 2014-2015. Céline Lévesque, nouvelle doyenne de la Section de droit civil, a tenu à féliciter la professeure Fournier : «C’est une excellente nouvelle, non seulement pour elle, mais pour toute la Section puisque les rencontres et les échanges qu’elle fera avec d’autres femmes d’exception nourriront ses propres travaux de recherche et enrichiront ses enseignements. Nos étudiants ne pourront qu’en bénéficier.» 

Selon la Fondation, la candidature de Madame Fournier présentait un grand talent et un énorme potentiel, ce qui lui a valu d’être retenue parmi un bassin très compétitif. Elle fait donc partie d’une sélection très serrée de trente-six femmes qui sont des figures de proue dans les milieux corporatif, gouvernemental, universitaire et de la société civile. «Pascale Fournier est une jeune professeure passionnée qui inspire ses étudiants par son engagement et ses accomplissements. Sa nomination au groupe sélect du programme des leaders du International Women’s Forum est un grand honneur pour sa faculté et pour l’ensemble de la communauté universitaire» a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche de l’Université d’Ottawa.

Grâce à ce programme, en trois occasions différentes pendant l’année et en trois lieux différents, soit Atlanta et Cambridge aux États-Unis ainsi que Fontainebleau, en France, Pascale Fournier aura l’occasion de rencontrer les autres participantes et d’échanger avec elles sur différents aspects (politiques, économiques, législatifs, environnementaux, éducatifs, artistiques, etc.), toujours dans le but de contribuer à l’avancement des femmes dans notre société et au partage des connaissances. Les questions de droit touchant les femmes l’ont toujours interpelée et ses recherches et enseignements portent sur les droits de la personne, la réception du droit religieux étranger et son impact sur les femmes en Occident et au Moyen-Orient, le droit des enfants, le droit criminel et la diversité culturelle, ainsi que sur le droit comparé de la famille.

IWF a été fondé en 1982 aux États-Unis et regroupe plus de 5500 femmes, dans 33 pays répartis sur 6 continents : en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes, en Europe, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord. Le but de la IWF est de fournir un lieu d’échange et de partenariat à ces femmes.

La Fondation pour le leadership de la IWF a été créée en 1990 pour soutenir les activités éducatives du Forum à l’attention du public. Elle canalise les talents des membres du Forum et les ressources du réseau mondial de ce dernier dans le but d’offrir des programmes visant à éduquer, inspirer et fournir les outils nécessaires à la prochaine génération de dirigeantes. La participation à ces formations se fait sur invitation seulement et les participantes s’engagent à améliorer leur environnement et à former la relève féminine.

À chaque année, en plus des formations et conférences, la IWF honore des femmes inspirantes issues de différents milieux en les intronisant à son Temple de la renommée. À travers les années, d’illustres Canadiennes y ont fait leur entrée, comme l’Honorable Belerley McLachlin, l’Honorable Louise Arbour, l’Honorable Kim Campbell, Julie Payette, Roberta Bondar et Mary Simon.

«Quelle réjouissante nouvelle! Je suis d'autant plus touchée de rejoindre cette belle communauté que mes recherches valorisent la contribution des femmes. C'est aussi très inspirant d'appartenir à ce prestigieux réseau international et je souhaite vivement en faire profiter mon entourage» a déclaré avec enthousiasme Pascale Fournier.

Haut de page