Pascale Fournier de retour de New York

Publié le jeudi 17 mars 2016

Pascale Fournier devant devant le siège des Nations Unies à New York

La professeure Fournier revient d’une semaine new-yorkaise dynamique et riche en dialogue, lors de laquelle elle a donné quatre conférences, respectivement à l’Université Colombia, à NYU et aux Nations Unies ! 

En effet, elle a débuté avec une présentation le lundi 29 février à l’Université Columbia. La Columbia Law School est réputée pour la rigueur intellectuelle de son programme d’études et pour l’excellence de son corps professoral. La Professeure Fournier était invitée par le « Center for Gender & Sexuality Law » de l’Université qui étudie et promeut les lois et les politiques dans le domaine du genre et de la sexualité au travers de différentes interventions. Notamment, le Centre a monté le « Public Rights/Private Conscience Project » (PRPCP), un projet destiné à conceptualiser de nouveaux cadres afin de mieux comprendre les exemptions religieuses et leur relation avec la liberté et l’égalité des droits sexuels. Le « Center for Gender & Sexuality Law » fait de l’Université Columbia une référence en matière de droit du genre et de la sexualité. 

La Professeure Fournier poursuivit le mardi 1er mars à l’Université de New-York, où elle est intervenue dans le cours « Violence, Gender, and the Law » dispensé par la Professeure Sally Engle Merry. La Professeure Merry, grande figure du mouvement Droit et Société, est une chercheuse de renommée internationale qui s’est démarquée grâce à ses nombreuses recherches dans le champ d’interaction du droit et de la culture. Son cours s’intéresse à la violence en tant que concept en ce qu’il incarne non seulement la violence physique, mais aussi un réseau de significations culturelles. Le cours met l’accent sur les violences genrifiées sous différentes formes (la violence conjugale, le viol, le trafic sexuel, …) et il examine le rôle du droit dans le contrôle de cette violence. 

Ensuite, le mercredi 2 mars, la Professeure Fournier s’est rendue aux Nations Unies, plus spécifiquement au « Bureau de la Représentante spéciale du Secrétariat général  chargée de la question des Violences Sexuelles en Conflit ». Le Bureau a le rôle de porte-parole de l’ONU pour toutes les questions relatives aux violences sexuelles dans le cadre de conflits. Ses objectifs visent, entres autres, à mettre fin à l’impunité des violences sexuelles, à protéger les civils qui y sont confrontés dans le cadre de conflits et à encourager les gouvernements à développer des stratégies pour lutter contre celles-ci. 

Pour terminer, le jeudi 3 mars, la Professeure Fournier a été accueillie par le département des droits de la personne et affaires humanitaires de la Mission permanente du Canada auprès des Nations Unies qui représente la principale voie de communication entre le gouvernement canadien et l’Organisation des Nations-Unies à New-York. Grâce à la diplomatie, la négociation et le suivi quotidien des activités de l’ONU, cet organisme travaille à faire progresser les intérêts du Canada, la promotion du développement international, la sécurité et les droits de l’homme. 

Dans sa présentation intitulée « Dieu est émancipation pour toi – pour moi, il est oppression : le sécularisme, le genre et l’État », la Professeure Fournier interroge l’expérience vécue par les femmes juives et musulmanes qui demandent le divorce civil au Canada, en France, en Allemagne et en Angleterre, tout en exigeant également le divorce religieux. Nombreux sont les auteurs qui cherchent à théoriser la laïcité et qui la définissent comme potentiellement libératrice pour les femmes. En revanche, rares sont ceux qui s’intéressent directement à la façon dont les femmes religieuses vivent et ressentent la laïcité et les accommodements religieux. La Professeure Fournier aime partager son expertise afin de sensibiliser les individus et les décideurs aux problématiques particulières qui sont susceptibles d’affecter les personnes marginalisées. Ce voyage fut une expérience enrichissante et, surtout, une belle opportunité de partager sa passion et son dévouement à la promotion de l’égalité des femmes!

Auteure: Victoria Snyers

Haut de page