La professeure Audrey Ferron Parayre reçoit le prix de la meilleure thèse de l’Association Henri Capitant

Publié le vendredi 10 mai 2019

La professeure Audrey Ferron Parayre s’est vue décerner le prix de la meilleure thèse de l’Association Henri Capitant (section québécoise). Sa thèse intitulée « Donner un consentement éclairé à un soin : réalité ou fiction ? » porte sur l’effectivité du consentement éclairé aux soins au Québec.

Elle analyse notamment la conformité des pratiques cliniques avec les normes juridiques et déontologiques en vigueur, la portée des sanctions en cas de non-respect, de même que les effets des normes et leurs facteurs d’effectivité. Par une approche interdisciplinaire et empirique, sa thèse souligne l’écart existant entre le droit posé et le droit vécu.  

La remise du prix a eu lieu le 2 mai dernier à l’Université de Montréal dans le cadre de l’assemblée générale de l’Association Henri Capitant. Très honorée par cette reconnaissance de l’Association Henri Capitant, la professeure Ferron Parayre a sommairement présenté sa thèse à l’assemblée et a reçu le prix en présence de l’honorable juge Benoît Moore et de la professeure Mariève Lacroix (Section de droit civil de l'Université d'Ottawa), respectivement président et secrétaire de la section québécoise de l’Association Henri Capitant.

L’Association Henri Capitant remet chaque année deux prix d’excellence afin de reconnaître le meilleur mémoire de maîtrise et la meilleure thèse de doctorat en droit privé.

Pour la doyenne Céline Lévesque, « ce prix vient reconnaître la qualité exceptionnelle des travaux de recherche de la Professeure Ferron Parayre ».

La Section de droit civil est très fière de cette distinction. Félicitations à notre collègue !

Haut de page