La professeure Sylvestre élue membre de la Global Young Academy

Publié le mardi 13 février 2018

La professeure Marie-Eve Sylvestre a été élue membre de la prestigieuse Global Young Academy (en anglais seulement), un groupe de jeunes scientifiques et chercheurs exceptionnels de partout au monde.

La professeure Sylvestre s’est révélée être une véritable pionnière en dénonçant les pratiques invisibles de discrimination et d'injustice à l’encontre des populations pauvres et marginalisées dans le système de justice pénale. Sa compréhension globale de la marginalisation et la portée universelle de sa recherche la distinguent comme l'une des plus brillantes jeunes chercheuses du Canada en matière de droit et de pauvreté. L'adhésion à la Global Young Academy permettra à la professeure Sylvestre d'accroître la portée de son important travail et l'exposera à de nouvelles perspectives, augmentant ainsi la pertinence de sa recherche.

La Global Young Academy sert de point de ralliement aux jeunes scientifiques et chercheurs de calibre exceptionnel, peu importe leur nationalité, et vise à entretenir, mobiliser et connecter entre eux les talents émergents des six continents. Son objectif est d’habiliter ces jeunes chercheurs à prendre une part active au dialogue international, interdisciplinaire et intergénérationnel, afin de s’assurer que les décisions soient prises de façon inclusive et en s’appuyant sur des données probantes.

La professeure Sarah Morales, qui enseigne à la Section de common law de la Faculté de droit, a également été retenue au sein de la GYA. La professeure Morales est reconnue pour ses éminents travaux sur les questions autochtones et en particulier, les lois et les traditions juridiques autochtones.

Consultez le site Web de la Global Young Academy, ou suivez le fil de nouvelles de l’Académie sur Facebook et Twitter.

Félicitations à la professeure Sylvestre !

Haut de page