Rayene Bouzitoun est la toute première lauréate du Prix Rosalie-Silberman-Abella

Publié le mardi 12 avril 2022

Créé par la Société royale du Canada (SRC) en en reconnaissance de la carrière exceptionnelle de la juge Abella, une initiatrice de changement célébrée pour ses contributions intellectuelles visionnaires et son engagement de toute une vie à promouvoir l'égalité et l'équité dans la société canadienne et au-delà, le Prix Rosalie-Silberman-Abella dans le domaine de la justice, d'un montant de 1 000 $, sera remis chaque année à une personne diplômée de chacune des facultés de Droit du Canada étant le plus susceptible d'exercer une influence positive sur l'équité et la justice sociale au Canada ou dans le monde après l'obtention de son diplôme. La toute première lauréate de ce prix pour la Section de droit civil est Rayene Bouzitoun
 

Rayene Bouzitoun

Rayene Bouzitoun est la toute première lauréate du Prix Rosalie-Silberman-Abella dans le domaine de la justice (Section de droit civil).

 

Rayene Bouzitoun, détentrice d’une prestigieuse Bourse Loran, termine actuellement le programme de double diplôme LL.L./DVM offert à la Section de droit civil. Membre inaugurale du Conseil jeunesse du Premier ministre à l’âge de 18 ans, elle poursuit ensuite son engagement dans le cadre du projet Born on Time en travaillant avec les jeunes du Nord de l’Éthiopie pour améliorer la santé et les droits des femmes et des enfants. Elle s’est beaucoup investie dans le milieu communautaire du quartier montréalais de Saint-Michel, notamment auprès du Forum Jeunesse de Saint-Michel, dont elle a assuré la présidence pendant deux ans. Originaire d’Algérie, Rayene a co-dirigé un projet de levée de fonds afin d’équiper l’hôpital de Skikda, une commune à 417 km de la capitale, des outils nécessaires à la lutte contre la pandémie de COVID19. 

Rayene est une excellente étudiante dont le nom a été inscrit au palmarès de la doyenne à chacune des sessions suivies à la Section de droit civil. Excellente plaideuse, elle a remporté cette année la première place du Concours d’art oratoire Woods. Elle peut aussi se vanter d’être l’une des deux meilleures plaideuses étudiantes en droit criminel au Canada en 2022, puisqu’elle faisait partie du tandem de plaideuses de notre victorieuse délégation au prestigieux Concours Sopinka.  

Toutes nos félicitations à Rayene Bouzitoun, dont les réalisations font rayonner la Section de droit civil bien au-delà d’Ottawa.

 


Articles reliés : 

 
La Coupe Sopinka reste à Fauteux! 

Une deuxième place à la Coupe Guy-Guérin 2022 

Deux étudiantes de la Section de droit civil parmi les récipiendaires de la Fondation des boursiers Loran 2019 

Haut de page