Rentrée solennelle des cours 2021

Publié le mardi 14 septembre 2021

Le 8 septembre 2021, pour la première fois de son histoire, c’est en mode hybride que s’est tenue la traditionnelle rentrée solennelle des cours de la Section de droit civil. Près de 75 personnes étaient présentes dans la salle 147 du Pavillon Fauteux, en plus des 545 internautes qui ont suivis la cérémonie transmise en direct sur les comptes Facebook et YouTube de la Section.
 

Rentrée solennelle 2021 en mode hybride

Le professeur Denis Nadeau anime la Rentrée solennelle 2021 en format hybride


Le professeur Denis Nadeau qui, cette année encore officiait comme maître de cérémonie, a une fois de plus conquis l’audience grâce à son verbe élégant, son humour fin et bien sûr, son nœud papillon. Il a tout d’abord présenté Monsieur Gilbert Whiteduck, aîné, ancien chef de la Première nation algonquine de Kitigan Zibi et diplômé de l’Université d’Ottawa. Les règles de sécurité entourant les mesures prises pour lutter contre la COVID-19 nous empêchant de couper la ventilation dans la salle, ce dernier n’a malheureusement pas pu procéder à la cérémonie de purification avec la sauge, ce qui ne l’a nullement empêché de livrer, sans notes, un discours très senti. Il a d’abord rappelé que l’Université se trouve en territoire algonquin non cédé, que depuis toujours les Anichinabés vivent sur ces terres, les partagent et y accueillent des gens de partout. Il a aussi parlé de l’importance de connaître l’histoire des Premières nations et a dit espérer que la découverte au courant de l’été passé de plusieurs centaines de sépultures d’enfants autochtones ayant fréquenté des pensionnats canadiens marque un tournant, une prise de conscience dans le processus de Réconciliation.

Le professeur Nadeau, l'aîné anishnabe Gilbert Whiteduck et un professeur qui assiste en direct et en ligne

Le professeur Nadeau, l'aîné Gilbert Whiteduck et un professeur de la Section écoute (doublement !) le discours de la doyenne Sylvestre. 


Le professeur Nadeau a ensuite présenté Marie-Eve Sylvestre, professeure titulaire et doyenne de la Section de droit civil, qui a prononcé le discours « Une année d’espoir et de solidarité » (lisez son discours). Le doyen par intérim de la Section de common law s’est ensuite avancé au micro pour saluer les gens présents et inciter notre nouvelle cohorte à profiter des avantages géographiques de la Faculté de droit (ex : proximité avec les cours suprême et fédérale).

L’un de nos plus illustres diplômés, l’honorable Richard Wagner, juge en chef de la Cour suprême du Canada ne pouvait malheureusement pas être sur place cette année, mais grâce à la magie de l’audiovisuel, il a tout de même salué nos nouvelles étudiantes et nos nouveaux étudiants. Il a bien sûr rappelé le contexte pandémique; au courant de la dernière année, nous avons tous et toutes dû changer nos façons de faire et jamais, il y a encore quelques mois, on aurait pu imaginer que le plus haut tribunal du Canada tienne ses audiences sur Zoom ! Ce contexte absolument nouveau fait en sorte que les étudiantes et étudiants devront s’adapter aux différents changements, être plus créatifs dans la recherche de solutions et il est évident que de nombreux défis se poseront à eux dans les prochains mois et les prochaines années. Mais il a aussi rappelé qu’avec les défis, viennent les opportunités et il a encouragé l’audience à en saisir le plus possible; surtout celles qui nous font repousser nos limites.
 

L'honorable Richard Wagner, Étienne Trépanier et Patrick Walton

L'honorable Richard Wagner livre un discours. Étienne Trépanier et Patrick Walton assurent la diffusion en direct.


Les encouragements ont ensuite laissé place à un moment plus émotif, alors qu’un extrait d’un petit film-hommage à Louis Perret, ancien doyen de la Section de droit civil décédé en juillet dernier a été diffusé. Le film en entier sera disponible dans les prochaines semaines, lors d’un événement pour célébrer les réalisations de ce grand civiliste qui s’est tant investi pour « sa » section de droit civil.   

La rentrée solennelle, c’est aussi l’occasion de présenter nos diplômées et diplômés qui se démarquent en étant de véritables chefs de file chacun  dans leur domaine et qui contribuent en partie au rayonnement leur alma mater. Les récipiendaires de cette année sont au nombre de six et, fait inédit, l’une des candidatures était triple! En effet, c’est en famille que Me François Alepin, Me Chanel Alepin et Me Maxime Alepin ont reçu chacun une plaque officialisant leur entrée dans l’Ordre du mérite de la Section de droit civil. Me François Lacasse et Me Brigitte Chan étaient aussi présents pour recevoir leur plaque, alors que la sixième lauréate, Me Nadia Petrolito, a rejoint la cérémonie en vidéo étant retenue à l’extérieur du pays. (Lisez notre article Remise de l’Ordre du mérite à six diplômées et diplômés d’exception)

Les récipiendaires de l'Ordre du mérite - 2021

Maxime Alepin, Chanel Alepin, François Lacasse, la doyenne Marie-Eve Sylvestre, Brigitte Chan et François Alepin ont reçu leur plaque en personne, alors que Nadia Petrolito nous a rejoint en vidéo.

 

La Médaille du Barreau de Paris a été remise à Alexandre Lillo pour sa thèse de doctorat : « The Shape of Water - La construction d’un cadre juridique de gestion de l’eau au Canada », sous la direction du professeur Jamie Benidickson (Université d’Ottawa) et de professeure Catherine Ribot (Université de Montpellier), en vertu d’un accord de cotutelle. Sarah Bourdon a quant à elle reçu le Prix de l’Ambassade de France pour sa thèse de maîtrise : « Tribunaux d’opinion : quelles contributions pour le développement du droit international environnemental? », sous la direction du professeur Thomas Burelli.
 

Alexandre Lillo, certificat, médaille, roman

Alexandre Lillo a reçu la Médaille du Barreau de Paris pour la meilleure thèse de doctorat et Sarah Bourdon a reçu le Prix de l'Ambassade de France, remis à la meilleure thèse de maîtrise (roman Éden).


La doyenne Sylvestre a ensuite tenu à remercier les généreux donateurs et donatrices grâce à qui plus de 70 étudiantes et étudiants ont reçu des bourses ou des prix au courant de la dernière année académique. La Rentrée solennelle 2021 s’est ensuite terminée sur les mots toujours inspirants de notre maître de cérémonie.

 Le traditionnel cocktail de la rentrée n’a malheureusement pu avoir lieu, mais c’est avec le sourire – et impressionnés par les prouesses techniques d’Étienne Trépanier et de Patrick Walton qui assuraient la rediffusion en direct – que tous et toutes ont quitté le Pavillon Fauteux, afin d’aller se reposer avant de débuter officiellement cette année qui promet d’être haute en couleurs et en défis, mais aussi en opportunités, et pendant laquelle nous devrons tous et toutes être solidaires et remplis d’espoir.

Que vous soyez physiquement présentes/présents sur le campus, ou que vous suiviez vos cours à distance, la Section de droit civil vous accueille au sein de la grande famille Fauteux et vous souhaite une excellente année!
 

Cliquez ici pour voir ou revoir la Rentrée solennelle 2021.

Haut de page