Retour sur le passé, regard vers l’avenir : les diplômés de la promotion 1966 fêtent leur 50e anniversaire

Publié le mardi 7 juin 2016

Par Line C. Bissonnette 

« Ils étaient au nombre de 56 », peut-on lire sous une diapositive projetée sur l’écran de la salle Pierre-Azard au pavillon Fauteux. « Oui, c’est vrai! Cinquante hommes et six femmes » s’exclame Nicole Senécal, une des six diplômées et principale organisatrice des retrouvailles qui se tenaient le samedi 28 mai dernier. Une quinzaine de diplômés, dont deux professeurs de l’époque, se sont réunis en milieu d’après-midi jusqu’en début de soirée sur le campus pour célébrer le 50e anniversaire de l’obtention de leur diplôme.

Après les cris de joie, les exclamations, les embrassades et les accolades, le groupe de jeunes septuagénaires s’est mis en marche, bravant la chaleur accablante, pour faire une tournée du campus. Premier arrêt : l’entrée du centre Universitaire Jock-Turcot. Tout naturellement, le groupe est devenu silencieux. Quelques secondes ont suffi pour raviver le souvenir de Jock, confrère de classe et président de l’Association générale des étudiants de l’Université d’Ottawa (AGÉUO), décédé à la suite d’un accident de la route le soir de Noël en 1965. Un peu plus loin, à l’intérieur du centre, un deuxième arrêt s’impose devant la plaque marquant le 25e anniversaire du décès de Jock, plaque qui orne les bureaux administratifs de la Fédération étudiante.

En s’approchant de l’entrée du pavillon Simard, un diplômé ralentit le pas et dit à voix basse : « C’est ici que j’ai rencontré ma femme ». Et une consoeur de renchérir : « Oui! Et ils sont ensemble depuis 50 ans! » Au 4e étage, dans « leur » salle classe, un diplômé compte les sièges. « Il y en a toujours 56! » déclare-t-il. Comme dans leur temps. Les « Te souviens-tu de…? » et « Je me rappelle que… » ont agrémenté ce moment privilégié passé dans « leur » pavillon. En effet, en 1966, les cours de droit civil étaient dispensés au 4e étage du pavillon Simard dans les salles de classe situées du côté gauche du corridor. L’autre côté était occupé par les étudiants de la Section de common law. Le 4e abritait également la bibliothèque peu fréquentée avant la préparation des examens, selon les dires du groupe, par les étudiants de droit civil. Normal puisqu’ils pouvaient, code civil sous le bras, étudier à peu près n’importe où tandis que leurs collègues de common law n’avaient pas d’autre choix que d’envahir la bibliothèque à la recherche de jurisprudence…

Dernier arrêt avant le retour à Fauteux, le pavillon Tabaret. Les diplômés y suivirent également des cours et ce pavillon était aussi l’endroit où se tenaient des activités extrascolaires. Certains diplômés y ont même fait leurs études secondaires passant près de huit années sous ce toit. 

La doyenne Céline Lévesque a pris la relève et a offert une visite guidée du pavillon Fauteux. Les diplômés ont eu l’occasion de prendre le pouls de la Section et de constater son évolution au fil des années. Après un mot de bienvenue au cours duquel elle a chaleureusement souhaité aux diplômés « un bon retour chez eux », la doyenne les a conviés à une réception offerte en leur honneur. Puis, elle a cédé la parole à Mme Senécal et à M. Jean-Pierre Plouffe. Ce dernier avait accepté de reprendre le flambeau à titre de président de l’AGÉUO à la suite du décès de Jock. Au cours de leur brève allocution, ils en ont profité une fois de plus pour raconter des anecdotes, souligner des événements et rappeler des souvenirs. Ils ont également profité de la tribune qui leur était offerte pour annoncer officiellement la création de la bourse de la Promotion de droit civil 1966 en l’honneur de Jock-Turcot, bourse pour laquelle ils ont réussi à recueillir près de 15 000 $ à ce jour. La bourse sera décernée dès l’année universitaire 2016-2017 à l’étudiante ou l’étudiant qui aura fait preuve d’excellence scolaire et d’un engagement exemplaire dans les activités étudiantes. « Nous souhaitons que la lauréate ou le lauréat soit le reflet de ce que Jock représentait pour nous : l’excellence scolaire et l’implication étudiante à son meilleur » de conclure Mme Senécal. Profondément touchés par le geste posé par les diplômés, les membres de la famille de Jock Turcot se sont joints au groupe et contribuent à la bourse. 

Pour voir toutes les photos prises au cours de cet évenement, consultez notre compte Flickr (album: Retrouvailles 28 mai 2016)

Vous souhaitez organiser des retrouvailles pour votre promotion? Communiquez avec les Relations communautaires de la Section de droit civil en adressant un courriel à : lbisson@uOttawa.ca

Haut de page