La Revue générale de droit et Jurivision : une nouvelle collaboration pour faciliter la mobilisation des connaissances

Publié le mardi 23 novembre 2021

Un homme s'exprime, une rivière à l'arrière-plan

C’est avec grand enthousiasme que la Revue générale de droit (RGD) annonce la production de publications visuelles de grande qualité en collaboration avec Jurivision.

Cette initiative novatrice mérite d’être soulignée à grands traits. En audiovisualisant le contenu de ses pages, la RGD assure une mobilisation inégalée des connaissances issues de la recherche, et ce, dans une formule qui met réellement en valeur les auteurs et autrices qui choisissent d’y publier leurs travaux.

La première publication visuelle porte sur un sujet brûlant d’actualité : elle met en valeur l’article du professeur Ghislain Otis, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones à la Section de droit civil, « Les droits ancestraux des peuples autochtones n’ayant pas signé la Convention de la Baie-James : la thèse de l’extinction unilatérale à l’épreuve des droits fondamentaux » paru dans le dernier numéro de la RGD ((2021) 51:1 RGD 5-66).

Pour attiser votre curiosité, voici une brève description de l'article en question :

Il y a près de 45 ans, la loi de mise en œuvre de la Convention de la Baie-James éteignait les droits des peuples autochtones sur un territoire de 1 082 000 kilomètres carrés. Certains peuples autochtones non signataires revendiquent toujours leurs droits sur ce territoire. Le professeur de droit Ghislain Otis met cette extinction unilatérale à l’épreuve des droits fondamentaux.

Jurivision est une initiative de la Section de droit civil, Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Ce projet de mobilisation des connaissances et de plaidoirie visuelle vise à favoriser le partage des connaissances juridiques par l’entremise de productions audiovisuelles fondées sur le savoir.

La collaboration entre la RGD et Jurivision est rendue possible grâce au soutien financier du CRSH (Aide aux revues savantes) et de la Section de droit civil.

D’autres publications visuelles suivront!

Haut de page