Margarida Garcia

Carte électronique

Margarida Garcia
Vice-doyenne à la recherche et aux communications, Professeure agrégée

57, rue Louis-Pasteur, bureau 207

Bureau : 613-562-5800 poste 2408
Télécopieur : 613-562-5337

Courriel professionnel : mgarcia@uOttawa.ca

Margarida Garcia

Biographie

Vice-doyenne à la recherche et aux communications depuis juillet 2017.

Margarida Garcia est professeure agrégée à la Section de droit civil de la Faculté de droit et au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa. Elle détient un doctorat en sociologie, une maîtrise en criminologie, une licence et une post-licence en droit.

La professeure Garcia est membre de la Chaire de Recherche du Canada en traditions juridiques et rationalité pénale, de l’Association internationale de droit pénal (comité des pénalistes francophones) et chercheuse associée de l’axe « Justice et droit » du Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités (CIRCEM). Le fil d’Ariane qui inspire son projet intellectuel et académique vise à stimuler les idées susceptibles de contribuer à la transformation et à la réforme de la recherche, de l’enseignement et de la pratique du droit, d’établir des ponts, de créer des lieux d’échange entre ces trois univers. L’objectif poursuivi est de contribuer à définir un paradigme centré sur l’idée d’interconnaissances, idée devant être comprise sur deux plans : croisement des savoirs produits par le droit et par les sciences sociales (interdisciplinarité), mais aussi interaction entre la recherche, l’enseignement et la pratique du droit (intercognitivité). Pour ce faire, et grâce à des subventions de recherche du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et de la Fondation du droit de l’Ontario, ses travaux mettent à contribution de la réflexion le point de vue d’acteurs judiciaires canadiens, européens et sud-américains (surtout juges et procureurs de la Couronne). C’est en articulant ces différentes manières de faire du droit et de le penser que nous arriverons à produire de normes innovatrices et adaptées à notre monde multiculturel, pluraliste et diversifié.

Les recherches de la professeure Garcia portent principalement sur le rapport entre les droits de la personne et le droit criminel, sur la théorie de la rationalité pénale moderne, sur les concepts de peine et de punition, sur le processus de détermination de la peine et sur les questions épistémologiques qui entourent la recherche empirique en droit. Sa thèse de doctorat sur les liens entre droit pénal et droits de la personne s’est méritée le prix de la meilleure thèse de la Faculté des sciences humaines de l’Université du Québec à Montréal (2011).

Elle a coédité avec Richard Dubé (Université d’Ottawa, Canada) et Maira Rocha Machado (Fundação Getúlio Vargas, Brésil) le livre La rationalité pénale moderne: réflexions théoriques et explorations empiriques (2013). Les résultats de recherche de la professeure Garcia ont été diffusés au Canada, au Brésil, en Argentine, en Belgique et en France via diverses conférences et publications. 

Publications et Communications

Livres édités par l'auteur :

DUBÉ, R., GARCIA, M. ET MACHADO, M., La rationalité pénale moderne: réflexions théoriques et explorations empiriques, Ottawa, Les Presses de l'Université d'Ottawa, 2013; 364 pages.

Chapitres de livres avec comité de lecture :

PIRES, A.P. (60%) et M. GARCIA (40%), « A relação entre os sistemas de ideias: direitos humanos e teorias da pena em face da pena de morte», Responsabilidade e Pena no Estado Democrático e de Direito, sous la direction de Flavia Puschel et Marta Machado, São Paulo, Saraiva. Traduction d’un article publié en Belgique sous le titre « Les relations entre les systèmes d’idées : droits de la personne et théories de la peine face à la peine de mort »(45 pages; accepté). 

GARCIA, M., « L’"argumentation juridique’’ comme clôture observationnelle du système juridique: une reconstruction du concept guidée par la théorie des systèmes », dans Lukas K. Sosoe (Éd.), Le droit de la société de Niklas Luhmann : un commentaire coopératif, Paris, Maison Georg Olms (sous presse; 37 pages).

GARCIA, M., «La théorie de la rationalité pénale moderne : un cadre d’observation, d’organisation et de description des idées qui habitent le système de droit criminel», La rationalité pénale moderne: réflexions théoriques et explorations empiriques, Dubé, R., Garcia, M. et Rocha Machado, M., Ottawa, Les Presses de l'Université d'Ottawa, 2013, 37-72.

PIRES, A. (60%) et GARCIA, M. (40%), «Les relations entre les systèmes d’idées : droits de la personne et théories de la peine face à la peine de mort», dans Les droits de l’homme, bouclier ou épée du droit pénal ?, Cartuyvels, Yves, Hugues Dumont, François Ost, Michel van de Kerchove, Sébastien Van Drooghenbroeck (dir.). Belgique, Facultés universitaires Saint-Louis et Éditions Bruylant, 2007, 291-336.

Articles publiés dans des revues avec comité de lecture :

GARCIA, M., « La géométrie normative variable des droits de la personne présents dans le système de droit criminel», Déviance et Société, 38 (3), p. 361-385, 2014.

GARCIA, M., « Le point de vue des acteurs judiciaires sur les prestations des « droits de la personne » au développement du système de droit criminel », Champ pénal,  29 pages, accepté pour publication en 2014).

GARCIA, M., « Novos horizontes espistemologicos para a pesquisa empirica em direito: ‘’Descentrar o Sujeito, ‘’Entrevistar’’ o sistema, e Dessubstancializar as Categorias Juridicas” », Brazilian Journal of Empirical Legal Studies, vol. 1, n. 1, p. 182-209, 2014. Traduction de l’article « Nouveaux horizons épistémologiques pour la recherche empirique en droit : interviewer le système, décentrer le sujet et désubstantialiser les catégories juridiques » (l’article paru en 2011 dans la revue Les Cahiers de droit a été sollicité pour le numéro inaugural de la revue Brazilian Journal of Empirical Studies; la revue Les Cahiers de droit a donné son accord à la republication de l’article; il a été soumis à une nouvelle évaluation par des pairs au Brésil). 

GARCIA, M., « Le concept de « droits de la personne » : contributions de la théorie des systèmes de Niklas Luhmann à une notion difficile à observer théoriquement et empiriquement », Droit et Société, 24 pages, accepté pour publication en 2013.

GARCIA, M., « La réforme du droit entre action sociale et choix systémiques : réflexion à partir d’une étude de cas sur les demandes de modification des règles de procédure du Code criminel canadien », Revue générale de droit, 43 (2), p. 333-379, 2013. 

GARCIA, M., « Nouveaux horizons épistémologiques pour la recherche empirique en droit : interviewer le système, décentrer le sujet et désubstantialiser les catégories juridiques », Les Cahiers de droit, 52 (3-4), p. 417-459, 2011.

GARCIA, M., «Innovation et obstacles à l’innovation : la réception des droits de la personne par le système de droit criminel», Champ Pénal, Vol. IV, en ligne : http://champpenal.revues.org/document1192.html 2007 [17 pages].

Communications publiées dans des comptes-rendus de congrès avec comité de lecture :

GARCIA, M., «Procédures pénales d’exception et enquête : la fragilisation du paradigme procédural garantiste du droit pénal de la première modernité », dans Procédures pénales d’exception et droits de l’homme, Jean-Paul Céré (dir.). Paris : L’Harmattan, 2011; 34 pages.

GARCIA, M., « Las dudas que hablan et la fuerza paradojal de los derechos del nino frente al derecho criminal : la reaccion social a los castigos corporales y a las ‘’correcciones razonables’’ », dans Derechos Del Nino, Series estudios. Buenos Aires : Editorial Universitaria de Buenos Aires, p. 89-116 (traduction), 2010. 

GARCIA, M., «Les hésitations parlantes et la force paradoxale des droits de l’enfant face au droit criminel : la réaction sociétale aux châtiments corporels et aux ‘’corrections raisonnables’’», dans Actes de la Conférence internationale «Droits de l’enfant» (Ottawa), Collins, T., Grondin, R., Pinero, V., Pratte, M. et Roberge, M.-C. (dir.). Montréal, Wilson-LaFleur, p. 57-83, 2008. 

Contributions majeures sur invitation et/ou rapports techniques :

ROY, S. et GARCIA, M., «Le jeu dans la vie des femmes en difficulté : supports et contraintes». Rapport de recherche publié par le ARIR (L’Alliance de recherche IREF/Relais-femmes sur le mouvement des femmes québécois) et le CRI (Collectif de recherche sur l’itinérance, la pauvreté et l’exclusion sociale), Université du Québec à Montréal, 2004. 

Ateliers et autres :

GARCIA, M., « La contribution de Françoise Tulkens aux idées alternatives en droit criminel », dans Strasbourg Observers, Blog commenting on developments in the case-law of the European Court of Human Rights. En ligne :http://strasbourgobservers.com/2012/08/27/la-contribution-de-francoise-tulkens-aux-idees-alternatives-en-droit-criminel/, 2012.

GARCIA, M., Commentaire critique du texte de Claude Denis «Bio-politique et gouvernance démocratique au Mexique : les jeunes femmes assassinées de Ciudad Juarez étaient-elles des citoyennes? ». Cette conférence à fait l’objet d’une publication interne du CIRCEM, dans la collection Les cahiers du CIRCEM, 2004.

Cours enseignés

  • DCL 5303 – Théories contemporaines du droit
  • DCL 8730 – Méthodologie et théorie du droit
  • DRC 1701 – Droit pénal I
  • DRC 4729 / DCC 2521 – Théorie du droit et sciences sociales
  • CRM 3715 – Droits de la personne et justice
  • CRM 1701 – Histoire des savoirs criminologiques
  • CRM 2700 – Justice et norme pénale

Champs d'intérêt

  • Droit pénal
  • rationalité pénale moderne et théories de la peine
  • Détermination de la peine
  • Droits de la personne
  • Réforme du droit
  • Théorie des systèmes sociaux
  • Recherche empirique en droit et méthodologies qualitatives
  • Épistémologie du droit et des sciences sociales
Haut de page