Louis-Charles Sirois

Carte électronique

Louis-Charles Sirois
Professeur à temps partiel – nomination à long terme


Courriel professionnel : louischarlessirois@gmail.com

Chaise d'écolier et pomme sur pile de livres

Biographie

Louis-Charles Sirois a été admis au Barreau du Québec en 1983.

Il a commencé sa carrière au bureau régional du Ministère de la justice fédérale, à Montréal, comme l’un des procureurs de la Couronne ainsi qu’à titre de plaideur dans la section des litiges civils.

De retour dans sa ville natale d’Ottawa en 1984, et tout au long de sa carrière juridique de 35 ans, il a travaillé dans de nombreux services juridiques de ministères fédéraux, dans lesquels il a développé une expertise pratique et fonctionnelle dans le droit des marchés publics de l’État, le droit des contrats d’achats, de la vente et du financement international, les licences en droits d’auteurs, le droit des sociétés et des compagnies, de la propriété intellectuelle, de la faillite et de l’insolvabilité. Il a terminé sa carrière au ministère de la Justice comme l'un des six membres fondateurs du Centre d’expertise juridique en droit des contrats du gouvernement fédéral.

Sa carrière d’enseignant a commencé en 1992. Il a enseigné le droit commercial, le droit administratif et le droit des affaires aux étudiants en comptabilité à l’Université du Québec pendant 30 ans. Il a aussi enseigné le droit des sociétés par actions à l’École du Barreau du Québec pendant 25 ans.

Aujourd’hui, il est professeur à temps partiel à la Faculté de droit - Section droit civil de l’Université d’Ottawa, et ce, depuis janvier 2013. Depuis l’été 2020, il y enseigne à temps plein. Les sujets enseignés sont le droit de la faillite, les obligations, le droit de la consommation et un cours de « business law »; il contribue aussi aux cours « Introduction au droit » et « Techniques de plaidoiries ».

Me Sirois a aussi été membre du Comité du Congrès du Barreau du Québec, et ce, pendant trois ans; il y a été invité par trois Bâtonniers différents, et a été nommé président du comité en 2010. Il demeure membre du Barreau du Québec.

Haut de page